IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Fondation Linux et Microsoft collaborent pour décarboniser le réseau électrique
Un partenariat qui fait partie de l'engagement 100/100/0 de Microsoft

Le , par Sandra Coret

11PARTAGES

7  0 
Dans le cadre du partenariat entre LF Energy et Microsoft pour décarboniser le réseau électrique, le le Dr Audrey Lee, Directrice principale de la stratégie énergétique chez Microsoft, a été élue pour représenter les membres généraux au Conseil d'administration de la Fondation LF Energy.

Audrey Lee a dirigé l'engagement de Microsoft, qui a récemment rejoint la Fondation LF Energy.

Dans une interview avec Swapnil Bhartiya de TFiR, Audrey Lee a parlé des objectifs de décarbonisation de l'électricité de Microsoft et de l'opportunité de collaborer avec les membres de LF Energy.

Agir vite, ensemble

Madame Lee a noté qu'aucune entité, pas même une force comme Microsoft, ni les clients ou les services publics, ne peut à elle seule relever les défis auxquels il faut faire face.

Pour faire sa part, Microsoft s'est engagé à ce que, d'ici 2030, 100 % de sa consommation d'électricité, 100 % du temps, soit compensée par des achats d'énergie sans carbone.

C'est un effort que toutes les entreprises doivent faire pour transformer nos économies et sauver la planète. Remplacer les moteurs - y compris les combustibles fossiles - qui font tourner notre économie mondiale n'est pas seulement une opportunité précompétitive, mais une marche coopérative pour arrêter le changement climatique et les menaces sociales et économiques désastreuses qu'il promet. Les membres de LF Energy sont convaincus qu'il y a de l'or au bout de cet arc-en-ciel où l'innovation ne détruit pas le capital, mais permet de faire plus avec moins.

Selon Lee, Microsoft "ne peut pas contrôler les résultats par nous-mêmes", et il ne peut pas contrôler la façon dont l'électricité est produite. Microsoft peut toutefois collaborer avec d'autres pour influencer la manière dont elle achète l'électricité et pour progresser vers la décarbonisation de l'ensemble du réseau électrique.

Cette exploitation de l'innovation, du pouvoir et de l'état d'esprit collectifs est la raison de l'existence de LF Energy. La décarbonisation n'est plus un luxe, ni même un choix, et elle ne doit pas être considérée comme un avantage concurrentiel réservé à certains. C'est un élément indispensable pour créer un avenir durable pour tous. Et toutes les entreprises, toutes les organisations, tous les secteurs de l'économie doivent s'y mettre. Des milliards de dollars seront dépensés pour transformer l'économie, et les titans de l'industrie doivent montrer la voie.



Adapter les technologies et les réglementations

LF Energy nourrit les projets open source les plus pointus pour permettre cette mission. En s'associant à d'autres, dont Microsoft, ces technologies peuvent voir le jour plus rapidement et se répandre ensuite dans l'industrie de l'énergie.

Comme le note le Dr Lee dans son interview, LF Energy est aussi un forum pour aider à encourager les changements dans les environnements réglementaires afin qu'ils accueillent eux aussi les investissements et les changements technologiques.

Les services publics de l'énergie sont aujourd'hui comme les monopoles des télécommunications d'il y a quelques décennies. Les télécoms ont saisi les opportunités de l'internet et se sont transformées. Les services publics de l'énergie se trouvent aujourd'hui dans un précipice similaire, tout comme les régulateurs qui les supervisent. Une transformation est également nécessaire au niveau de la réglementation, afin que les politiques encouragent, et non entravent, les investissements technologiques.

Il est impératif que les entreprises, les organisations et les responsables gouvernementaux, c'est-à-dire nous tous, participent à cet effort afin que les progrès se fassent à la vitesse nécessaire pour relever le défi.

Que les solutions résident dans les nouvelles technologies, les nouvelles mentalités, les nouvelles réglementations ou, plus probablement, dans les trois et dans un tas d'autres facteurs, LF Energy y participera.


Source : LF Energy

Et vous ?

Que pensez-vous de ce partenariat ?
L'objectif 100/100/0 de Microsoft vous semble-t-il réalisable ?

Voir aussi :

Microsoft vise le zéro déchet d'ici 2030 dans sa dernière initiative environnementale, le géant de la technologie annonce de nouveaux objectifs en matière de recyclage et de durabilité

Apple, Amazon et d'autres soutiennent des groupes qui tentent de faire échouer la législation américaine sur le climat, ce qui amène à s'interroger sur leur engagement envers une informatique verte

L'empreinte carbone de l'informatique mondiale est plus importante que les estimations précédentes, il génère plus de gaz à effet de serre que l'industrie aéronautique

Microsoft, GitHub, Accenture et la Fondation Linux s'associent pour lancer la Green Software Foundation, une association chargée de placer le développement durable au cœur de l'ingénierie logicielle

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 13/10/2021 à 7:26
Citation Envoyé par eric44000 Voir le message
Avec l'argent qu'il a, MS pourrait produire une énergie verte et la consommer, s'il le voulait vraiment (et au coup du marché). Ce partenariat est plutôt fait pour se repeindre en vert à moindre frais.
C'est quoi produire une énergie verte au coup du marché ? Microsoft / Google / Apple achètent déjà de l'électricité étiqueté verte, à 100% pour certains. Mais ca ne veut pas dire qu'ils contribuent a résoudre le problème écologique, car le réseau électrique ne peut fonctionner avec seulement des types d'énergie non pilotables. Ils s'attribuent juste la propriété de la partie renouvelable de la production électrique en la payant légèrement plus cher.
Utiliser une énergie 100% renouvelable n'est pas faisable, hors contexte spécifique a portée réduite, avec les technologies actuelles. Les datacenters en particulier ont besoin d'une alimentation électrique continue et fiable.

Le truc vraiment vert que pourrait faire Microsoft, c'est réduire la consommation en poussant à arrêter de multiplier les usages peu pertinent de la Hi-tech et en limitant l'obsolescence. Conserver les équipement actuels plus longtemps est généralement bien plus vert que d'investir dans de nouveaux équipement prétendus plus vert. Malheureusement ça n'arrivera pas car c'est là où il a beaucoup à perdre.
9  1 
Avatar de xarkam
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/10/2021 à 10:54
Citation Envoyé par eric44000 Voir le message
Plusieurs solutions existent. Par exemple, cela peut être une centrale hydroélectriques (barrage).

On peut envisager d'injecter dans le réseau public le surplus (par exemple quand les serveurs consomment 50% du pic). Mais ce n'est qu'un prêt. L'énergie verte devient virtuelle. Quand les serveurs sont au maximum, alors on peut récupérer sur le réseau une énergie "sale", mais virtuellement propre (on récupère ce que l'on y a mis).

Après d'autres solutions plus élaborées existent comme le solaire à sels fondus (le meilleur) pour un contexte spécifique a portée réduite. Le solaire/hydrogène à l'avantage de pouvoir être déplacé.

Et MS a les moyens d'acheter le foncier nécessaire (ou le louer) et de prendre en charge les autres frais. Le solaire est très rentable (en zone fortement ensoleillé, bien sur).
Pour faire simple:

les barrages qui semble la solutions à tous les maux. Déjà on ne peut pas en mettre partout. Avec la hausse des températures, en été les barrages doivent parfois limiter le débit d'eau sortant, limitant par la même occasion l'énergie créée.

Le solaire n'est viable qu'avec de longue périodes d'ensoleillement. Sinon l'énergie produite est moindre voir inexistante.

L'éolien, pas de vent, pas de courant. Et si pas de vent chez moi, y en a pas non plus chez le voisin (en 2019 en débat avec les écolo, avec étude à l'appuis avait démontré ce fait)

Si je prend mon pays, des incitants à mettre des panneaux solaire sur les toits on étés fait et beaucoup de ménages l'ont effectivement fait. Mais depuis les gouvernements successif ont changés les règles à tel point que c'est devenu une enculade. Avec la flambée des prix de gros de l'énergie, le débat des panneaux ressort et de plus en plus de témoignages de familles ayant mis des panneaux indique qu'a l'avenir il n'en mettrons plus.
(d'ailleurs, ils aimeraient (les politiques) faire payer pour l'énergie que tu produit et consomme en mode autonome par ce que pour eux c'est moins de taxes qui rentre via la facture d'énergie).

L'énergie d'avenir est la fusion car elle apportera un production contrôlée et une disponibilité immédiate identique à ce qu'offre le nucléaire, gaz, pétrole, charbon. Mais avec une pollution proche de zéro.

Donc fournir une énergie verte n'est pas si simple que cela. Tout simplement par ce que la production n'est pas apte à s'adapter immédiatement à la demande.

On peut en débattre des heures, mais les fait sont là. On commence doucement à nous demander de "reculer" dans les acquis énergétique.

Concernant MS, j'y vois plus une déclaration d'intention. Il y a trop d'inconnues pour le moment :
Que les solutions résident dans les nouvelles technologies, les nouvelles mentalités, les nouvelles réglementations ou, plus probablement, dans les trois et dans un tas d'autres facteurs, LF Energy y participera.
Ha oui, j'oubliais, injecter le surplus dans le réseaux a aussi ses limites. Mais là ca rentre dans de la technicité sur la conductibilité du réseau et la capacité des relais/transfo.
3  0 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 13/10/2021 à 8:36
La Fondation Linux et Microsoft collaborent pour décarboner le réseau électrique, un partenariat qui fait partie de l'engagement 100/100/0 de Microsoft
fixed

Mais sinon encore un commentaire sensé d'Uther.
2  0 
Avatar de eric44000
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 13/10/2021 à 4:54
Que pensez-vous de ce partenariat ?
Avec l'argent qu'il a, MS pourrait produire une énergie verte et la consommer, s'il le voulait vraiment (et au coup du marché). Ce partenariat est plutôt fait pour se repeindre en vert à moindre frais.
2  1 
Avatar de eric44000
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 13/10/2021 à 9:00
Citation Envoyé par Uther Voir le message
C'est quoi produire une énergie verte au coup du marché ?
Plusieurs solutions existent. Par exemple, cela peut être une centrale hydroélectriques (barrage).

Citation Envoyé par Uther Voir le message
Utiliser une énergie 100% renouvelable n'est pas faisable, hors contexte spécifique a portée réduite, avec les technologies actuelles. Les datacenters en particulier ont besoin d'une alimentation électrique continue et fiable.
On peut envisager d'injecter dans le réseau public le surplus (par exemple quand les serveurs consomment 50% du pic). Mais ce n'est qu'un prêt. L'énergie verte devient virtuelle. Quand les serveurs sont au maximum, alors on peut récupérer sur le réseau une énergie "sale", mais virtuellement propre (on récupère ce que l'on y a mis).

Après d'autres solutions plus élaborées existent comme le solaire à sels fondus (le meilleur) pour un contexte spécifique a portée réduite. Le solaire/hydrogène à l'avantage de pouvoir être déplacé.

Et MS a les moyens d'acheter le foncier nécessaire (ou le louer) et de prendre en charge les autres frais. Le solaire est très rentable (en zone fortement ensoleillé, bien sur).
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/10/2021 à 11:05
Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
Pour faire sa part, Microsoft s'est engagé à ce que, d'ici 2030, 100 % de sa consommation d'électricité, 100 % du temps, soit compensée par des achats d'énergie sans carbone.
Microsoft va juste payer le kWh un peu plus cher, c'est ce qui demande le moins d'effort.
0  0 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 13/10/2021 à 11:20
en Égypte antique on utilisait des cheveux et des humains pour produire de l'énergie motrice (énergie convertible en électricité)

pourquoi ne pas réquisitionner les chômeurs et les centres équestres pour pédaler afin d'alimenter les datacenter pour regarder netflix le soir chez soit devant un bon mcdo ?
cela réglerait la crise économique, climatique et de santé publique.

Je crois fermement que l'argent récolté pour pédaler permettras a chacun de s'émanciper dans la vie et de pouvoir se payer de jolie chose comme des iphones ou une voiture électrique en LLD pour rouler dans paris à 30km/h.

en payant le mec pour pédaler 1000€/mois, il pourrait payer une voiture électrique à partie de 250€/mois, payer un loyer 500€, se nourrir dignement pour 150€ et enfin en économisant 100€/mois s'acheter chaque année le nouvel Iphone.
Il pourrait même pédaler plus pour gagner plus
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/10/2021 à 11:34
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
pourquoi ne pas réquisitionner les chômeurs et les centres équestres pour pédaler afin d'alimenter les datacenter
Ça ne produirait pas assez d'énergie (voir "esclave énergétique").
L'homme, combien de kWh ?
La réponse en surprendra plus d'un(e) : si je réalise une ascension de 2.000 mètres de dénivelée (les connaisseurs apprécieront), mes jambes fourniront tout juste... 0,5 kWh d'énergie mécanique. A raison d'une ascension de plus de 1.000 mètres de dénivelé chaque jour, notre propre corps plafonne à 100 kWh d'énergie mécanique par an, soit 600 fois moins que l'énergie - pétrole, gaz, charbon, uranium, bois et chutes d'eau - que chaque Français mobilise à son profit en une année à travers les innombrables machines qui nous servent dans l'industrie, les transports, et les bâtiments.
Le succès de Netflix fait bondir sa consommation électrique chez Amazon et Google
De plus en plus populaire — avec 167 millions d'abonnés dans le monde — la plateforme a vu son empreinte écologique bondir. Dans un récent rapport, repéré par Variety, Netflix vient ainsi de dévoiler sa consommation énergétique annuelle dans le monde : elle fut de 451 000 MWh en 2019, soit 84% de plus qu'en 2018, remarque Variety.
À chaque fois qu'on développe une technologie qui produit + d'énergie l'humanité avance en quelque sorte.
Sans énergie pas cher l'humanité ne serait pas aussi "développé".
0  0 
Avatar de ChemOuRoussOuJadot
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 13/10/2021 à 21:04
Si tous les chômeurs pédalent chaque jour ça fait 1000000kwh par jour ça résout le problème non ?
0  0