IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le Pacte pour la neutralité climatique des centres de données propose un cadre d'audit pour l'UE
Cela sera-t'il suffisant pour mettre la fin aux accusations d'écoblanchiment du secteur ?

Le , par Anthony

5PARTAGES

4  0 
Le groupe européen Climate Neutral Data Center Pact (CNDCP) a créé un outil d'audit permettant de vérifier les déclarations environnementales des entreprises et de les confronter au règlement européen sur la Taxonomie.

Le groupe d'opérateurs de centres de données et de cloud computing, qui s'est engagé à atteindre la neutralité climatique d'ici 2030, a élaboré un cadre d'audit afin que les efforts de ses membres puissent être évalués par des auditeurs. Ce cadre permettra de distinguer les réalisations réelles de l'écoblanchiment, et de satisfaire aux efforts de l'UE pour rendre le continent climatiquement neutre d'ici à 2050.

Le Pacte pour la neutralité climatique des centres de données, formé en 2019, est un effort collectif des fournisseurs de services en Europe pour offrir une voie autorégulée au secteur des centres de données, vers la position de neutralité climatique souhaitée par l'UE, dans laquelle le secteur proposera des exigences convenues, sans que l'UE ait à les imposer.

Le pacte est une "initiative d'autorégulation (IAR)" selon les règles de l'UE, et tous les signataires se sont engagés à atteindre un ensemble d'objectifs couvrant des questions telles que l'efficacité énergétique, l'utilisation d'énergie verte, l'utilisation de l'eau, le recyclage et la réutilisation de la chaleur résiduelle.

Le groupe a déjà commencé à fixer des objectifs concrets, comme l'engagement récent de réduire la consommation d'eau à 400 ml par kWh, et à enregistrer des propositions auprès de l'UE. Il a rassemblé de nouveaux membres et compte désormais 104 opérateurs et prestataires de services.


Le cadre d'audit, élaboré en collaboration avec la société de certification française Bureau Veritas, est un ensemble d'orientations qui permettront aux auditeurs de vérifier de manière indépendante si les opérateurs ont respecté les promesses du pacte et les exigences de la taxonomie - le cadre que l'UE a mis en place pour suivre et guider les progrès vers la neutralité climatique (règlement de l'UE sur la taxonomie 2020/852).

À partir de 2023, tous les signataires du Pacte devront utiliser le cadre d'audit pour démontrer qu'ils respectent l'IAR. "Il ne sera plus possible de se contenter de revendiquer l'adhésion et les signataires du Pacte se distingueront par leurs références vérifiables en matière de durabilité", indique le communiqué du Pacte.

Grâce à ce cadre, d'autres auditeurs seront en mesure d'évaluer les déclarations de respect des promesses du Pacte. Le cadre s'avérera indispensable pour ceux qui recherchent des "financements verts" pour des investissements dans des centres de données ou des initiatives numériques spécifiques", indique l'annonce du Pacte.

Le Pacte espère que les clients utiliseront les déclarations auditées de respect des promesses d'IAR pour choisir un fournisseur de centres de données, et suggère que le cadre d'audit soit utilisé dans les directives de marchés publics pour le cloud.

Le cadre sera également utilisé comme partie intégrante des références pour les services offerts dans le cadre de l'initiative européenne Gaia-X sur le cloud computing.

Il devrait également jouer un rôle important dans la réduction des doublons. Les exploitants de centres de données peuvent déjà se faire certifier par rapport à des normes telles que le CEN-CENELEC, le Code de Conduite de l'UE et les normes internationales (ISO/EIC) ; en vertu du cadre, toute norme équivalente sera reconnue afin que les exploitants n'aient pas à se faire certifier deux fois.

Les comparaisons ne se limitent pas à l'UE : les normes des groupes américains ASHRAE et ANSI/ISA seront également incluses, de sorte que le cadre de référence pourra être utilisé pour évaluer les progrès écologiques des opérateurs mondiaux.

"Aujourd'hui, c'est l'aboutissement d'un projet détaillé visant à créer une base solide pour étayer les engagements de nos signataires", a déclaré Michael Winterson, président de l'Association européenne des centres de données (EUDCA). "À moins de deux ans de l'échéance fixée pour la mise en conformité avec certains de nos objectifs, le cadre de référence marque une accélération importante de notre parcours, car nous plaçons la vérification formelle et indépendante de notre durabilité environnementale au cœur du pacte."

"La mise en œuvre du cadre d'audit du CNDCP marque la fin des accusations d'écoblanchiment dans l'ensemble du secteur", a déclaré Francisco Mingorance, secrétaire général du CISPE et membre du conseil d'administration du Pacte. "Grâce à cet outil, les signataires peuvent démontrer et prouver les mesures qu'ils prennent pour se conformer aux engagements de grande envergure énoncés dans l'initiative d'autorégulation du Pacte. Nous ne connaissons pas d'autres industries qui ont pris des mesures aussi définitives pour étayer les déclarations de durabilité."

"Il s'agit d'une étape importante pour notre secteur, voire pour tout autre secteur", a ajouté Matt Pullen, vice-président exécutif et directeur général pour l'Europe de CyrusOne, membre du conseil d'administration du CNDCP. "Nous allons agir rapidement pour obtenir la certification et servir de modèle aux autres opérateurs et aux autres entreprises en prouvant que nous faisons ce que nous disons faire pour protéger la planète."

Source : Le groupe européen Climate Neutral Data Center Pact

Et vous ?

Quelle lecture en faites-vous ?
Ce pacte sera-t-il suffisant pour mettre fin aux pratiques d'écoblanchiment

Voir aussi

Google, Amazon et Apple sont accusés d'exagérer leurs actions en faveur du climat et de se livrer à la pratique du greenwashing
Apple va réaliser de nouveaux investissements pour mettre en place des projets solaires et éoliens en Europe
Les impacts écologiques du cloud computing

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !