Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

UK : 1,2 milliard £ pour un superordinateur qui devrait être le plus avancé au monde dans le domaine de la météo et du climat,
Il sera utilisé pour prévoir les tempêtes avec plus de précision

Le , par Stan Adkens

0PARTAGES

6  0 
Le Royaume-Uni a annoncé lundi son intention d'investir 1,2 milliard de livres sterling (environ 1,6 milliard de dollars) dans la dernière technologie de calcul de haute performance qui va libérer tout le potentiel des données météorologiques et climatiques pour le pays. Grâce à cette nouvelle machine, la prévision des phénomènes météorologiques violents et des impacts du changement climatique sera plus rapide et plus précise que jamais, a rapporté le Met Office, le service national britannique de météorologie.

Avec la technologie actuelle à la disposition du Met Office, les prévisions météorologiques détaillées pour le Royaume-Uni ont désormais lieu toutes les heures au lieu de toutes les trois heures, fournissant des mises à jour cruciales et opportunes à l'approche de conditions météorologiques extrêmes, d’après le service.


Selon le Met Office, les avantages de son approche se sont récemment fait sentir : les tempêtes majeures Ciara et Dennis, ainsi que la "Beast from the East" en 2018, ont été prévues cinq jours à l'avance, ce qui a permis aux conseils locaux et aux services d'urgence de préparer et de mettre en place des plans de résilience. De même, l'Agence pour l'environnement a utilisé les dernières projections climatiques du Met Office pour définir les scénarios d'inondation futurs possibles et la meilleure façon d'allouer les fonds.

Ce nouvel investissement qui a été confirmé pour un superordinateur de pointe est destiné à renforcer ces capacités actuelles et améliorer les prévisions météorologiques et climatiques. Alok Sharma, secrétaire d'État aux affaires économiques et à l'énergie et président de la COP26, a annoncé lundi que la prévision des phénomènes météorologiques violents et des impacts du changement climatique sera plus rapide et plus précise que jamais, grâce à la confirmation de ce financement gouvernemental de 1,2 milliard de livres sterling pour développer un superordinateur de pointe.

Amélioration de la science du temps et du climat

Selon le Met Office britannique, les données de ce nouveau supercalculateur seront utilisées pour aider à prévoir plus précisément les tempêtes, à sélectionner les endroits les plus appropriés pour la défense contre les inondations et à prévoir les changements du climat mondial.

Le Met Office utilisera également le supercalculateur pour aider les communautés à mieux se préparer aux perturbations météorologiques, notamment par le biais : des prévisions de pluie plus sophistiquées, aidant l'Agence britannique pour l'environnement à déployer rapidement des défenses mobiles contre les inondations ; des meilleures prévisions dans les aéroports afin de pouvoir planifier les éventuelles perturbations et des informations plus détaillées pour le secteur de l'énergie afin de l'aider à atténuer les risques de pannes et de surtensions énergétiques.


M. Sharma : « Au cours des 30 dernières années, les nouvelles technologies ont permis d'améliorer la précision des prévisions météorologiques, les tempêtes étant prévues jusqu'à cinq jours à l'avance ». « Qu'il pleuve ou qu'il vente, notre investissement important dans un nouveau supercalculateur accélérera encore les prévisions météorologiques, aidant ainsi les gens à être mieux préparés aux perturbations météorologiques, de la planification des voyages au déploiement de dispositifs de protection contre les inondations », a-t-il ajouté.

La nouvelle du lundi démontre une fois de plus que le gouvernement britannique, qui a annoncé son Année de l'action pour le climat, veut montrer l'exemple avant d'accueillir la conférence des Nations unies sur le climat COP26, où le monde se réunira pour convenir de mesures plus ambitieuses, lit-on sur le site Web du Met Office.

Renforcement des capacités du Royaume-Uni en matière de calcul de haute performance

Selon le Met Office, le nouveau supercalculateur renforcera également les capacités du Royaume-Uni en matière de calcul de haute performance et de technologie des données, en favorisant l'innovation et en développant des compétences de classe mondiale dans les domaines des calculs complexes, de la science des données, de l'apprentissage machine et de l'intelligence artificielle.

Le professeur Penny Endersby, directrice du Met Office :

« Cet investissement permettra en fin de compte de fournir plus rapidement des alertes plus précises en cas de phénomènes météorologiques violents, les informations nécessaires pour construire un monde plus résistant dans un climat en évolution et aidera à soutenir la transition vers une économie à faible émission de carbone dans tout le Royaume-Uni ». Il a ajouté que le supercalculateur « aidera le Royaume-Uni à continuer à être à la pointe de la science et des services météorologiques et climatiques, en travaillant en collaboration pour que les bénéfices de notre travail aident le gouvernement, le public et l'industrie à prendre de meilleures décisions pour rester en sécurité et prospérer ».

Penny Endersby, directrice générale de Met Office


Le professeur Ted Shepherd, président de Science Review Group, a également déclaré :

« L'accord pour la mise à niveau de l'ordinateur haute performance du Met Office est une bonne nouvelle. L'amélioration de la puissance de traitement permettra un changement radical dans les prévisions météorologiques et les capacités de modélisation du climat au Royaume-Uni, comme le développement du modèle des systèmes terrestres, qui implique une collaboration avec les nombreux centres de recherche financés par l'UKRI-NERC ». « L'amélioration des prévisions quotidiennes et saisonnières et des projections climatiques à plus long terme permettra à la société de mieux se protéger de manière proactive contre les effets néfastes du changement climatique », a-t-il ajouté.

« L'investissement du gouvernement remplacera les capacités de calculs de haute performance du Met Office sur une période de 10 ans, de 2022 à 2032. Les supercalculateurs Met Office Cray actuels atteindront leur fin de vie à la fin de 2022. La première phase du nouveau supercalculateur permettra de multiplier par six la capacité de calcul de Met Office. Le Met Office cherchera à multiplier au moins par 3 la capacité de calcul du supercalculateur pour les années 6 à 10 », a déclaré un responsable du gouvernement.

Le Royaume-Uni veut aussi renforcer les capacités de calculs des chercheurs et experts en ingénierie logicielle

En plus de l’investissement dans le superordinateur du Met Office, le gouvernement a également annoncé un investissement de 30 millions de livres sterling (environ 39 millions de dollars) pour des services de calculs avancés, qui permettront aux chercheurs et à des ingénieurs experts en logiciels d'avoir accès aux technologies les plus récentes, a rapporté le Met Office. Cet investissement devrait également les aider à accélérer les avancées scientifiques, comme la mise au point d'une "empreinte alimentaire" pour détecter les contaminants chimiques dans les aliments et l'amélioration de la conception des médicaments.

Selon le Met Office, ces services fourniront aux chercheurs un accès inestimable à des systèmes puissants pour soutenir des travaux novateurs dans des domaines tels que l'intelligence artificielle, le stockage et l'approvisionnement en énergie et la conception de médicaments thérapeutiques, et renforceront les compétences des scientifiques britanniques.

Selon InsideHPC, sur l’investissement total attendu de la part du gouvernement de 1,2 milliard de livres sterling, la valeur contractuelle prévue pour la capacité de calculs de haute performance est de 854 millions de livres sterling. Les autres coûts comprennent l'investissement dans le réseau d'observation, l'exploitation des capacités du superordinateur et les coûts du bureau du programme. Ces services de calcul fourniront aux décideurs politiques assez d’informations pour faire face aux catastrophes naturelles.

Source : Met Office

Et vous ?

:fleche: Que pensez-vous de ce projet ?
:fleche: Le superordinateur va aider le pays dans la réalisation des objectifs zéro émission. Qu’en pensez-vous ?
:fleche: Le gouvernement britannique a annoncé cet investissement avant d'accueillir la conférence des Nations unies sur le climat COP26. Pensez-vous que d’autres pays lui emboiteront le pas ?

Lire aussi

:fleche: Bill Gates devient le premier à s'acheter un super yacht à 500 millions de livres sterlings propulsé à l'hydrogène liquéfié : le signe le plus récent de son intérêt pour les énergies alternatives
:fleche: Le supercalculateur le plus rapide du monde sera construit par AMD et Cray pour le gouvernement américain, il devrait entrer en service en 2021
:fleche: Projet Aurora : les USA s'associent à Intel et Cray pour concevoir le supercalculateur le plus rapide du pays, estimé à 500 millions USD
:fleche: Maintenant, les Googlers protestent contre les accords cloud de la firme avec les entreprises pétrolières, selon eux, les objectifs de l'entreprise pour le climat ne sont pas suffisants

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !