IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Une seule transaction en bitcoins consomme suffisamment d'eau pour remplir une piscine
Chaque transaction de bitcoins consomme 16 000 litres d'eau, selon une étude d'Alex de Vries

Le , par Jade Emy

15PARTAGES

17  1 
Une seule transaction en bitcoins consomme assez d'eau pour remplir une piscine. L'impact environnemental du bitcoin et des autres crypto-monnaies est de plus en plus examiné, en raison des grandes quantités d'électricité qu'ils consomment. Il semble désormais que l'utilisation de l'eau soit également un problème majeur.

L'achat ou la vente de bitcoins nécessite 16 000 litres d'eau propre pour chaque transaction, ce qui pourrait aggraver les sécheresses existantes dans le monde. Si la consommation d'énergie et les émissions de carbone produites par le bitcoin et d'autres crypto-monnaies ont été bien étudiées, il s'agit de la première évaluation de sa consommation d'eau et de son impact environnemental au sens large.

Alex de Vries, de la VU Amsterdam School of Business and Economics aux Pays-Bas, a calculé que le minage - le processus informatique qui sécurise le réseau bitcoin - utilise entre 8,6 et 35,1 milliards de litres d'eau par an rien qu'aux États-Unis. Selon lui, le bitcoin a utilisé 1,6 trillion de litres d'eau dans le monde en 2021 et devrait atteindre 2,3 trillions de litres cette année. Ventilé par transaction, cela signifie qu'un seul échange de bitcoins consomme 16 000 litres d'eau, soit assez pour remplir une petite piscine. Ce chiffre est "de plus en plus difficile à défendre", affirme de Vries.


La majeure partie de la consommation d'eau provient de la production d'électricité, notamment dans les centrales à charbon et à gaz, ou du débit des centrales hydroélectriques, explique de Vries. Pour calculer les totaux, il a utilisé les données relatives à la consommation d'électricité sur les sites d'extraction de bitcoins, mais il a également tenu compte du fait que l'eau est également utilisée directement dans les centres de données pour refroidir le matériel puissant utilisé par les mineurs.

Si la consommation d'eau du bitcoin constitue un énorme problème environnemental, elle n'est rien en comparaison de ses besoins en énergie, explique de Vries. "Les appareils de minage ne font que générer des nombres aléatoires tout au long de la journée, et ils les jettent à la poubelle sans que rien - rien - d'utile n'en ressorte", explique-t-il.

Alors que la crypto-monnaie concurrente Ethereum a introduit des changements qui ont réduit sa consommation d'énergie de 99,99 %, ce qui réduirait également la consommation d'eau, le bitcoin a été réticent à suivre le mouvement, en partie à cause d'un manque de contrôle centralisé pour faire passer de telles décisions.

"La solution logicielle est disponible. C'est juste que vous avez affaire à une communauté qui est fondamentalement opposée à tout type de modification de son logiciel", explique de Vries. "Si vous faites le changement, vous réduisez la majorité de tout : les émissions de carbone, l'empreinte sur l'eau, les déchets électroniques, tout cela disparaît du jour au lendemain. Littéralement, dès que vous changez de logiciel, tout disparaît. Bitcoin est responsable d'un demi pour cent de la consommation mondiale d'électricité, et nous pourrions réduire cette consommation dès demain."


Source : Bitcoin’s growing water footprint, Alex De Vries

Et vous ?

Pensez-vous que cette étude est crédible ou pertinente ?
Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Les dommages climatiques causés par le bitcoin sont similaires à ceux de l'élevage bovin et du pétrole brut, selon une nouvelle étude qui chiffre ces énormes dommages climatiques

Le passage d'Ethereum au mécanisme Proof-of-stake aurait permis d'économiser l'équivalent de la consommation en électricité de l'Irlande. Un succès qui pourrait servir de feuille de route au Bitcoin

L'Ethereum consommera au moins 99 % d'énergie en moins à l'issue du projet The Merge, qui constitue la transition d'Ethereum de Proof-of-Work à Proof-of-Stake

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Fagus
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/11/2023 à 22:19
À côté de ça j'entendais deux dingos à la radio cette semaine.
- l'invité, qui explique qu'en cas d'effondrement [de la civilisation, des monnaies papier], le bitcoin sera la nouvelle monnaie, richesse etc, dont le prix ne peut que monter.
- le journaliste qui trouve ça sensé.

En cas d'effondrement, on aura éteint en priorité les serveurs de bitcoin depuis un moment, et les fermiers seront riches, (en beurre, oeuf, fromage).
5  0 
Avatar de MatisBarre
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 30/11/2023 à 16:02
Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
Ce genre de débat est aussi pathétique que Bill Gates qui explique que pour l'environnement ce serait bien que les Français élèvent moins de boeuf alors que dans le même temps, l'état passe des accords bilatéral avec la nouvelle zélande pour importer à des milliers de kilomètres de la... de la viande de bœuf boosté avec des médicaments et des produits interdits en Europe car dangereux ici et du lait !! Du lait en France, le pays ou les agriculteurs ne vivent déjà pas du prix du lait.

Les régulateurs finiront de toute manières par nous imposer une monnaie numérique, qui ne sera pas aussi libre que le bitcoin, qui vous traquera encore plus et consommera tout autant d'énergie, mais ils diront que c'est "pour vous protéger".

Monde de fou.
Je suis d'accord. D’une part, on entend parler de la nécessité de réduire la consommation d’énergie et de réduire l’impact environnemental. D’un autre côté, nous constatons que les gouvernements et les entreprises continuent de prendre des décisions qui vont à l’encontre de ces objectifs.
4  2 
Avatar de Athaa
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 30/11/2023 à 17:23
J’ai trouvé la solution : je n’utilise pas ma piscine les jours où j’achète vends perds des bitcoins
2  0 
Avatar de denisys
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/11/2023 à 19:42
En fait , la bataille de l'eau est devenue de plus en plus importante , dans tous type d'industries.
Haroun Tazieff , nous avez prévenue , que l'eau aller devenir une rareté .
Alors qu'a l'époque , l'eau étais suffisamment abondante pour l'agriculture Française.
Quelque petits liens , concernant les petites , ou ,grande batailles de l'eau .
---

https://eau-iledefrance.fr/grigny-co...coup-de-pompe/
https://www.lesechos.fr/pme-regions/...atique-1941224
https://www.bfmtv.com/paris/grigny-l...304260868.html
2  0 
Avatar de Jules34
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/11/2023 à 15:05
Ce genre de débat est aussi pathétique que Bill Gates qui explique que pour l'environnement ce serait bien que les Français élèvent moins de boeuf alors que dans le même temps, l'état passe des accords bilatéral avec la nouvelle zélande pour importer à des milliers de kilomètres de la... de la viande de bœuf boosté avec des médicaments et des produits interdits en Europe car dangereux et du lait !! Du lait en France, le pays ou les agriculteurs ne vivent déjà pas du prix du lait.

Les régulateurs finiront de toute manières par nous imposer une monnaie numérique, qui ne sera pas aussi libre que le bitcoin, qui vous traquera encore plus et consommera tout autant d'énergie, mais ils diront que c'est "pour vous protéger".

Monde de fou.
3  6