IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les centres de données consomment désormais plus d'électricité que les maisons rurales, selon le CSO irlandais.
L'électricité qu'ils utilisent a augmenté de près d'un tiers en un an

Le , par Stéphane le calme

10PARTAGES

16  0 
La consommation d'électricité des centres de données a augmenté de près d'un tiers en un an seulement en Irlande, selon de nouveaux chiffres de l'Office central des statistiques (CSO pour Central Statistics Office). Le Central Statistics Office (en irlandais : An Phríomh-Oifig Staidrimh) est l'agence officielle irlandaise chargée d'établir les statistiques du pays. Les sondages et statistiques portent sur l'économie, la vie sociale, les activités et les conditions de vie en Irlande.

Les dernières statistiques montrent que les centres de données ont utilisé une plus grande part de la consommation d'électricité que les foyers ruraux de l'État l'année dernière. La part globale de l'électricité mesurée consommée par les centres de données a presque triplé en seulement six ans, passant de 5 % en 2015 à 14 % l'an dernier.

À titre de comparaison, les habitations urbaines représentaient 21 % de l'électricité consommée au compteur en 2021, contre 12 % pour les habitations rurales. Le chiffre de la consommation d'électricité des centres de données l'année dernière représente une augmentation de 32 % cette année-là.

Les centres de données ont consommé 265 % d'électricité en plus au cours de la période de trois mois entre octobre et décembre 2021 par rapport aux trois mois entre janvier et mars 2015.

La consommation totale d'électricité mesurée a augmenté de 16 % au cours des six années, les centres de données représentant 70 % de l'augmentation de la consommation au cours de cette période.

« L'augmentation de la consommation a été entraînée par une combinaison de centres de données existants utilisant plus d'électricité et de nouveaux centres de données ajoutés au réseau », a déclaré Niamh Shanahan, statisticien à la division environnement et climat du CSO.

L’augmentation de la consommation d’électricité par les centres de données a fait l’objet d’un examen minutieux en raison des inquiétudes concernant l’approvisionnement énergétique de l’État et la réduction ciblée des émissions de carbone pour lutter contre le changement climatique.

En novembre dernier, le régulateur de l'énergie de l'État, la Commission de régulation des services publics s'est prononcée contre un moratoire sur les nouveaux centres de données se connectant au réseau national, mais s'est réservé le droit d'en imposer un à l'avenir s'il le jugeait nécessaire pour « protéger la sécurité d'approvisionnement ».


Le régulateur a déclaré qu'il existait un « risque évolutif et significatif » pour la sécurité de l'approvisionnement en électricité dans l'État et qu'un « facteur contributif significatif » à ce risque était la croissance des centres de données.

Eirgrid, l'opérateur du réseau électrique de l'État, a déclaré que la consommation d'électricité par les centres de données pourrait atteindre entre 23 et 30 % de la consommation globale d'ici la fin de cette décennie.

L'opérateur a déclaré qu'il ne connecterait pas de nouveaux centres de données à Dublin dans un avenir prévisible, car l'approvisionnement énergétique dans la grande région de Dublin est limité.

Les dernières données du CSO, le deuxième ensemble de statistiques publiées sur la consommation d'électricité des centres de données, montrent que la consommation trimestrielle des centres a considérablement augmenté au cours des six dernières années.

La consommation d'électricité mesurée par les centres de données est passée de 290 gigawattheures au cours de la période de janvier à mars 2015 à 1 058 d'octobre à décembre 2021.

Un gigawatt de puissance est suffisant pour alimenter plus de 500 000 foyers.

Les gros consommateurs d'énergie qui consomment de grandes quantités d'électricité représentaient 23 % de la consommation totale mesurée en 2021. Dans l'ensemble, la consommation d'électricité a augmenté de 5 % l'an dernier.

Le CSO a commencé à compiler et à publier des données sur la consommation d'électricité en janvier.

Les centres de données consomment une part considérablement plus élevée d'électricité dans l'État que dans d'autres pays. Une Commission européenne de 2020 a estimé l'utilisation moyenne des centres de données en 2018 à 2,7 % de la demande d'électricité, contre 14 % en Irlande.

Le Dr Patrick Bresnihan, professeur de géographie à l'Université de Maynooth, a déclaré que de nouvelles augmentations de la consommation d'électricité par les centres de données devraient conduire à un débat sur la question de savoir si le gouvernement devrait bloquer l'ouverture de plus de centres afin de réduire les émissions de carbone à la lumière des récents avertissements sur le changement climatique : « Il devrait y avoir plus de discussions et un examen plus sérieux d'un moratoire », a-t-il déclaré.

« Je sais qu'Eirgrid a annoncé un moratoire de facto sur les centres de données dans la région de Dublin, mais l'accent y est mis sur la sécurité de l'approvisionnement ; il ne s'agit pas des émissions globales et de la consommation d'énergie des centres de données. »

Permettre à la consommation d'électricité des centres de données de continuer à augmenter rendrait plus difficile pour le gouvernement de pousser les politiques où il demande aux individus de réduire la consommation à un moment « où la consommation des centres de données est si élevée et ne fait clairement qu'augmenter », a déclaré le Dr Bresnihan.

Les dernières données du CSO donnent « une crédibilité statistique au sentiment informel des gens qu'il y a une sorte d'injustice ici », a-t-il déclaré.

Les gens verraient un « décalage » dans les appels à la « justice climatique » où on leur demande de modifier leur consommation alors que la consommation d'électricité des centres de données a été autorisée à augmenter. « La pilule ne va pas passer, donc ce n'est pas bon pour l'action climatique », a-t-il déclaré.

Un porte-parole du ministère de l'Environnement, du Climat et des Communications a déclaré que le gouvernement procédait à un examen de sa stratégie sur les centres de données pour s'assurer que toute augmentation de leur nombre ne peut se produire que conformément aux « plafonds d'émissions sectoriels et aux objectifs d'énergie renouvelable ».

Il a déclaré que l'examen, annoncé à la fin de l'année dernière, devrait être achevé d'ici la fin juin.

Il a également souligné que le cadre national de sécurité énergétique du gouvernement, publié le mois dernier, visera à garantir que l'examen définit une orientation politique pour les centres de données afin de réduire leur charge sur le réseau électrique national et de fournir une flexibilité de la demande aux heures de pointe.

Une multiplication des intentions de construction des centres de données en Europe

L'actualité irlandaise peut être lue en parallèle des stratégies annoncées par diverses entreprises concernant la construction de centres de données en Europe.

Nous pouvons citer Intel qui a l'intention d'augmenter son espace de laboratoire de 50% à Gdansk, en Pologne, en se concentrant sur le développement de solutions dans les domaines des réseaux de neurones profonds, de l'audio, des graphiques, des centres de données et du cloud computing. L'agrandissement devrait être achevé en 2023.

De plus, l'année dernière, Microsoft a annoncé son intention de construire 50 à 100 nouveaux centres de données chaque année « dans un avenir prévisible ». En fait, pour mieux répondre à la question « qu'est-ce que le cloud », Microsoft a proposé une expérience immersive pour montrer comment fonctionne un centre de données Microsoft « typique ». « Ce n'est pas de la magie nébuleuse ni un seul superordinateur », explique un narrateur dans une vidéo d'introduction. « Le cloud est un réseau mondialement interconnecté de millions d'ordinateurs dans des centres de données du monde entier qui travaillent ensemble pour stocker et gérer des données, exécuter des applications et fournir du contenu et des services ».


En 2018, pour répondre aux préoccupations US quant à une connivence hypothétique avec la Russie, Kaspersky a ouvert ce qu'il a appelé un Centre de Transparence en Suisse. L'éditeur expliquait à l'époque : « nous délocalisons une bonne partie de notre infrastructure à Zurich, en Suisse. Ce déménagement inclut notre "chaîne de montage de logiciels", les serveurs qui stockent et traitent les données de Kaspersky Security Network, et nous allons créer notre tout premier Centre de Transparence ».

Concernant le Centre de Transparence, Kaspersky a expliqué qu'il s’agit d’une infrastructure où « les partenaires de confiance, et les instances publiques concernées peuvent examiner le code source de nos produits, ainsi que les outils que nous utilisons ». Cette infrastructure donne accès aux éléments suivants :
  • documentation sécurisée en matière de développement logiciel,
  • code source de n’importe quel produit lancé publiquement (même des anciennes versions),
  • bases de données des principes de la détection des menaces,
  • code source des services hébergés sur le cloud et responsables de recevoir et stocker les données des clients qui se trouvent en Europe, Amérique du Nord, Australie, Japon, Corée du Sud et Singapour,
  • outils logiciels utilisés pour la création d’un produit (conception des scripts), des bases de données et des services hébergés sur le cloud.

Sources : CSO, Kaspersky

Et vous ?

Que pensez-vous des statistiques sur la consommation de l'électricité des centres de données en Irlande ?
Les autres pays devraient-ils s'intéresser au sujet ?
Les organismes mesurant la consommation énergétique du bitcoin devraient-ils eux aussi s'intéresser au sujet ?
Dans ces conditions, êtes-vous pour ou contre la multiplication des centres de données ? Dans quelle mesure ?

Voir aussi :

Kaspersky envisage d'ouvrir un centre de données en Suisse pour répondre aux préoccupations US, quant à une connivence hypothétique avec la Russie
Intel annonce un investissement de 33 Mds € dans les semi-conducteurs dans six pays en Europe. La France sera son siège européen pour le calcul haute performance et les capacités de conception d'IA
Microsoft prévoit de construire 50 à 100 nouveaux centres de données chaque année et propose une expérience immersive pour montrer comment fonctionne un centre de données Microsoft « typique »

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de vttman
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 04/05/2022 à 17:24
Il y a fort fort longtemps un pote écrivain qui s'intéressait aux fichiers de son disque dur ... Mais pourquoi tous ces fichiers ? A quoi ils servent ? etc.
Donc ce pote voyant que son livre entier tenait dans un fichier de tant de Ko me questionna tandis que je parcourais son ordi :

Pote : "Tiens et ce fichier là qui prend autant de place que mon livre, mais que contient-il ?"

Moi : "Celui là ? ça tombe bien c'est un .wav, on va pouvoir cliquer dessus !?"

Et donc on clique sur ce .wav (qui sortait d'où ?, va savoir ...) et on entend un gros WAF ! (aboiement de chien)
...

Pote : "Toute cette place occupée juste pour un WAF et qui prend la même place que mon bouquin !?!!! "

Cet échange me revient soudainement à l'esprit pour dire que partout et à tous les niveaux, on devrait prendre le temps de réfléchir et virer des choses devenues inutiles (échanges, mails, images, vidéos, pages web etc.) et les sortir du "réseau" pour ne pas qu'elles soient dupliquées/répliquées à l'infini ... sans cela la poubelle continuera à déborder

Attention ce post sera détruit automatiquement dans 30 jours ...
5  0 
Avatar de walfrat
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 05/05/2022 à 11:12
Citation Envoyé par vttman Voir le message


Cet échange me revient soudainement à l'esprit pour dire que partout et à tous les niveaux, on devrait prendre le temps de réfléchir et virer des choses devenues inutiles (échanges, mails, images, vidéos, pages web etc.) et les sortir du "réseau" pour ne pas qu'elles soient dupliquées/répliquées à l'infini ... sans cela la poubelle continuera à déborder

Attention ce post sera détruit automatiquement dans 30 jours ...
Au passage, ça permet aussi de remmetre en avant le droit à l'oubli, parce que bon se faire afficher pour un post sur un forum il y a 15ans, c'est limite quand même.
1  0