IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Dix éditeurs seraient responsables de 69% des articles de désinformation sur la crise climatique sur Facebook.
Les "Toxic Ten" ont été visité plus de 1 Md de fois en un semestre selon un rapport

Le , par Stéphane le calme

47PARTAGES

18  0 
Le changement climatique s'intensifie. Les températures mondiales augmentent et les conditions météorologiques deviennent de plus en plus extrêmes. Il est de plus en plus clair que les dirigeants mondiaux doivent agir maintenant. Pourtant, sur Facebook, les articles évoquant le déni du réchauffement climatique circulent de plus en plus. Selon une nouvelle recherche, dix éditeurs sont responsables de 69 % de ces articles qui circulent sur la plateforme, ils sont appelés les Toxic Ten par les auteurs. De plus, malgré les promesses de Facebook en mars 2021 de commencer à étiqueter les publications présentant un déni du réchauffement climatique avec des liens vers des informations correctes, la plateforme n'a pas donné suite. Seulement 8 % des publications les plus populaires sur Facebook contenant la désinformation des Toxic Ten portaient des étiquettes.

Dix éditeurs sont responsables de 69 % du contenu numérique de déni du changement climatique sur Facebook, selon une nouvelle étude du Center for Countering Digital Hate (CCDH). Les médias, que le rapport appelle les Toxic Ten (littéralement « dix toxiques »), comprennent plusieurs sites Web conservateurs aux États-Unis, ainsi que des médias d'État russes. Le rapport évoque ceux-ci (les commentaires sont les siens) :
  • Breitbart, un site d'information d'extrême droite autrefois dirigé par l'ancien stratège de Trump, Steve Bannon ;
  • Western Journal, un site d'information conservateur ;
  • Newsmax, qui a déjà été poursuivi pour avoir encouragé des complots de fraude électorale ;
  • Townhall Media, fondé par la Heritage Foundation financée par Exxon ;
  • Media Research Center, un « think tank » financé par Exxon ;
  • Washington Times, fondé par le messie autoproclamé Sun Myung Moon ;
  • The Federalist Papers, un site qui fait la promotion de la désinformation sur le Covid ;
  • Daily Wire, un site d'actualités conservateur qui compte parmi les éditeurs les plus engagés sur Facebook ;
  • les médias d'État russes poussent la désinformation via RT.com et Sputnik News ;
  • Patriot Post, un site conservateur dont les auteurs utilisent des pseudonymes.


Le Center for Countering Digital Hate a utilisé NewsWhip, un outil d'analyse des médias sociaux, pour analyser 6 983 articles de déni de crise climatique qui ont été partagés dans des publications Facebook l'année dernière. Les articles comprenaient des condamnations du « culte du "changement climatique" » où il était demandé aux lecteurs de ne pas « trop s’inquiéter du CO2 qui cuit la planète ». Ensemble, les publications ont généré 709 057 interactions.

La majorité des Toxic Ten sont également financés par les revenus de Google Ad. Ensemble, les 10 ont généré jusqu'à 5,3 millions de dollars de revenus Google Ads en seulement six mois. Les Toxic Ten font partie d'une industrie efficace de la désinformation sur le déni climatique, atteignant 186 millions d'adeptes sur les plateformes de médias sociaux grand public.


Beaucoup ont des liens avec des sociétés pétrolières et gazières. Deux publications ont des liens avec l'État russe. Alors que le monde attend de voir si les dirigeants internationaux réunis à la COP26 s'attaqueront d'urgence à la crise climatique, les sociétés de médias sociaux ayant une profonde influence mondiale portent exactement la même responsabilité d'agir sur les Toxic Ten.

La réaction de Facebook

Facebook a fermement rejeté l'étude dans un communiqué, un porte-parole affirmant que l'analyse du CCDH « utilise une méthodologie erronée conçue pour induire les gens en erreur sur l'ampleur de la désinformation climatique sur Facebook ».

Le réseau social a ajouté que les 700 000 interactions mentionnées dans le rapport sur le déni climatique représentent 0,3 % des plus de 200 millions d'interactions sur le contenu public en anglais sur le changement climatique provenant de pages et de groupes publics au cours de la même période.

« Nous continuons à lutter contre la désinformation climatique en réduisant la distribution de tout ce qui est jugé faux ou trompeur par l'un de nos partenaires de vérification des faits et en rejetant toutes les publicités qui ont été démystifiées », a-t-il déclaré.

Les résultats de cette étude font écho aux recherches antérieures sur ce qui est désormais connu sous le nom de « Dirty Dozen » (un groupe de comptes responsables de la grande majorité des informations erronées sur Covid-19 circulant sur les réseaux sociaux). Cela souligne à quel point un petit nombre de sites Web très lus peut avoir un impact sur l'écosystème Facebook basé sur des algorithmes, a déclaré le sénateur américain Sheldon Whitehouse.

« Facebook et d'autres sociétés de médias sociaux gagnent de l'argent lorsqu'ils envoient des utilisateurs dans des terriers de négationnisme climatique », a-t-il déclaré. « C'est un modèle économique très dangereux pour l'avenir de la planète ».

En 2020, Facebook a lancé un Climate Change Science Center, qui contient des données factuelles provenant de sources crédibles sur la crise climatique pour contrer la propagation de la désinformation sur ses plateformes. Il ajoute également des étiquettes d'information à certains articles sur la crise climatique, qui dirigent les utilisateurs vers le centre. Un porte-parole de Facebook a déclaré qu'il recevait plus de 100 000 visiteurs chaque jour.

Cette ressource était auparavant principalement destinée aux utilisateurs américains, mais lundi, la société a annoncé qu'elle étendait son centre scientifique sur le changement climatique à plus de 100 pays, étiquetant pour la première fois des publications en Belgique, au Brésil, en Inde, en Indonésie, au Mexique et aux Pays-Bas, en Espagne et à Taïwan.

Mais les auteurs de l'étude demandent à la plateforme de médias sociaux d'aller beaucoup plus loin. Ils ont appelé Facebook à cesser de percevoir les paiements des publications pour promouvoir leur contenu et à étiqueter la désinformation sur la crise climatique sur un plus grand nombre de publications. L'étude a révélé que 92 % des articles les plus populaires examinés n'avaient pas d'étiquette sur la désinformation sur la crise climatique.

Le CCDH a également appelé Google à supprimer huit des 10 publications utilisant Google Ads pour profiter de leur contenu de déni de crise climatique. Les chercheurs ont déterminé que ces huit publications ont gagné environ 3,6 millions de dollars grâce à Google Ads au cours des six derniers mois.

Imran Ahmed, directeur général du Center for Countering Digital Hate, a fait valoir que la « désinformation de mauvaise foi » poussée par les 10 sites Web est conçue pour saper la confiance des utilisateurs des médias sociaux dans la science. En n'agissant pas avec plus de force, a déclaré Ahmed, « les grandes enseignes technologiques sont une fois de plus du mauvais côté de la science, de la vérité et du progrès humain ».

« Nous sommes à un point de basculement climatique. Une action retardée signifie que l'humanité sera forcée de subir des vagues de chaleur continuelles et qui s'aggravent, des sécheresses, des typhons et des ouragans, l'élévation du niveau de la mer et la dégradation de notre approvisionnement alimentaire. »

« C'est la plus grande crise jamais rencontrée par notre espèce. Grâce à une volonté collective, nous pouvons atténuer et éviter les pires impacts du changement climatique. Mais, tout comme nous l’avons connu récemment avec la désinformation sur les vaccins et le COVID-19, nous continuons d’être confrontés à des intérêts particuliers avec des enjeux financiers, tels que des entreprises et des autocrates dépendant des revenus des hydrocarbures, aidés et encouragés par des plateformes avides. Le déni climatique, comme le déni de vaccin, obscurcit la vérité en nous submergeant d'affirmations et de questions conçues de mauvaise foi pour brouiller le débat et retarder l'action. L'outil le plus puissant de ces partis égoïstes est les médias sociaux, un forum public où le contenu le plus extrême, complotiste et dommageable est récompensé par une amplification. »

« Il a fallu les révélations de la lanceuse d'alerte Facebook Frances Haugen pour montrer que les dirigeants privilégiés et puissants d'entreprises comme Facebook et Google ne se soucient pas de la majorité des gens, mais plutôt de leurs propres portefeuilles. Il peut y avoir des règles, mais les règles sont juste pour le spectacle ; personne ne les applique. Et l'échec de l'application n'est pas dû à un manque de ressources ; ce sont parmi les entreprises les plus riches et les personnes les plus puissantes qui aient jamais existé dans le monde. Le non-respect est une décision calculée et profondément cynique, prise au sommet et prise pour maximiser les profits. Les sociétés de médias sociaux profitent même du "débat" artificiel sur la désinformation et le déni, car où cela a-t-il lieu ailleurs que sur leurs plateformes ? »

« Les sites Web des Toxic Ten identifiés dans notre étude sont les principaux producteurs de contenu qui sème le scepticisme face au changement climatique sur les plateformes de médias sociaux, donnant l'impression qu'il y a un débat plus vaste qu'il n'y en a réellement. Ils diffusent un déni climatique sans fondement et non scientifique sur leurs propres sites Web, mais le véritable objectif est d'exploiter le pouvoir des plateformes de médias sociaux pour répandre ce scepticisme auprès du public et empêcher le consensus sur les faits et les solutions - même si nos vies dépendent des deux ».

Le rédacteur en chef adjoint de RT, qui selon l'étude du CCDH a publié des articles sur « l'alarmisme climatique » condamnant les « médisants » qui pensaient que le changement climatique s'aggravait et a été qualifié de « l'une des organisations les plus importantes de l'économie politique mondiale de désinformation », a déclaré que la publication « soulève constamment des inquiétudes sur les questions environnementales ». RT « ne négligerait pas la variété des points de vue essentiels à un discours public sain sur ses effets », a déclaré Anna Belkina.

Source : rapport

Et vous ?

Quelle lecture faites-vous de ce rapport ?
Que pensez-vous des différentes réponses apportées par Facebook ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de tatayo
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/11/2021 à 10:59
Citation Envoyé par ChemOuRoussOuJadot Voir le message
Ce matin par exemple, 7°C dehors, manteau d'hiver, bonnet et gants.

Il est beau votre réchauffement.
Si je suis ton raisonnement, les "pro-réchauffement" ont raison (grosso-modo) du début du printemps à la fin de l'été, et tord le reste de l'année. Et ce dans l'hémisphère nord, c'est l'inverse dans l'hémisphère sud.
Donc ils ont raison 12 mois sur 12, et tord 12 mois sur 12.
Et je passe les petites fluctuations d'un jour à l'autre.

Respect.

Si tu veux être crédible, présente-nous un raisonnement crédible. Pas un truc du genre : "il pleut à Lille, donc la sécheresse à Marseille est une vaste blague".

Tatayo.
14  1 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/11/2021 à 15:55
Je mets cette citation au chaud, des fois que fakeman vienne à la supprimer
Citation Envoyé par ChemOuRoussOuJadot Voir le message
La dernière fois qu'on a écouté vos scientifiques chevronnés on a été confiné pendant 2 mois, privé de liberté pendant 10 mois pour finir forcé de se faire vacciner.
Voilà qui a le mérite d'être clair : les scientifiques ont tort, parce que leurs conclusions nuisent au petit confort douillet de ChemOuRoussOuJadot
Effectivement, l'argument est imparable !
14  1 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/11/2021 à 7:48
Avis aux illuminés qui se prétendent plus savants que les scientifiques de 195 pays qui ont collecté et synthétisé les travaux de leur pairs depuis des années.

Citation Envoyé par moldavi Voir le message
Depuis des années que le GIEC nous parle de la fonte des glaciers, et de la montée des eaux.

Glou-Glou...

On attends encore le Glou-Glou. C'est comme au Loto, les scientifiques du GIEC ont peut-être une chance de faire une bonne prédiction...

Les astrologues sont plus crédibles que le GIEC...
Citation Envoyé par ChemOuRoussOuJadot Voir le message
C'est ce que je me tue à dire dans différents sujets, on me traite de troll.

En attendant personne n'a les pieds dans l'eau, par contre leur cerveau baigne dans une sacrée marre et c'est pas à cause du réchauffement climatique mais du manque de culture scientifique. Qui leur fait dire et croire n'importe quoi même les théories les plus fantaisistes du giec.
Merci de lire les quelques articles suivants (liste non exhaustive) plutôt que de continuer à polluer les sujets avec vos interventions dénuées d'intérêt :

Au Sénagal : https://www.france24.com/fr/vid%C3%A...3%A9e-des-eaux

Dans les archipels du Pacifique : https://www.futura-sciences.com/plan...matique-68510/

Aux Pays-Bas : https://www.geo.fr/environnement/pay...esperer-193883

En Asie du sud-est : https://www.temoignages.re/developpe...-sud-est,69015
11  1 
Avatar de FatAgnus
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/11/2021 à 14:55
Bonjour,

Citation Envoyé par moldavi Voir le message
Depuis des années que le GIEC nous parle de la fonte des glaciers, et de la montée des eaux.
Glou-Glou...
On attends encore le Glou-Glou. C'est comme au Loto, les scientifiques du GIEC ont peut-être une chance de faire une bonne prédiction...
Les astrologues sont plus crédibles que le GIEC...
En lisant votre commentaire fort intelligent et pertinent, on ne doute pas une seconde que vous avez lu attentivement les 4 000 pages du sixième rapport du GIEC du groupe I. Effectivement, qu'est-ce que le travail de huit ans de 234 scientifiques ayant synthétisé 14 000 études et ayant répondus à 78 007 observations formulées d'autres experts face aux astrologues ? Votre analyse pertinente aura convaincu tout le monde ici.

Heureusement qu'il reste de part le monde quelques gros cerveaux comme le votre. Tous les membres de Développez attendent avec impatience vos futures publications scientifiques dans les revues à publication de lecture, où votre intelligence hors-norme prouvera que les astrologues sont plus crédibles que les 234 experts en sciences climatiques ayant travaillés pour le GIEC. Je suis certain que la qualité de vos études vous vaudra d'être repris dans le septième rapport du GIEC.
13  3 
Avatar de Christian_B
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 20/11/2021 à 13:09
Exemples récents de propos aberrants et outranciers :
Citation Envoyé par ddoumeche
Encore une faillite spectaculaire des climato-nazis.
Ignorer ce qu'est réellement un nazi se passe de commentaires.
Ignorer comment la connaissance progresse et que personne ne prétend tout savoir et apporter des vérités révélées définitive, sauf justement ceux qui ne veulent rien savoir et y réussissent, ne vaut guère mieux. Même réponse d'ailleurs à ChemOuRoussOuJadot sur ce 2nd point, pour des propos d'autant plus atterrants que son pseudo suggère qu'il se veut concerné par l'écologie. Exemple :
Citation Envoyé par ChemOuRoussOuJadot
Si ils sont aussi doués que les scientifiques qui ont essayé de prédire l'évolution de la pandémie du covid on est encore tranquille pour 2-300 ans je pense.
C'est de l'humour raté ou quoi ? Les deux sujets n'ont aucun rapport et les prévisions précises concernant le Covid sont difficiles, voire impossible au delà d'un délai très court :
- Parce que ce virus mute beaucoup.
- Parce que l'évolution de la pandémie dépend de nombreuses décisions futures.
- Parce qu'il circule facilement (tourisme, etc) et peut redémarrer de façon on inattendue n'importe où.
Comment ignorer cela ?

Exemple de propos irréfléchi et de référence déformée :
Citation Envoyé par ddoumeche
mais il n'est pas dit que le réchauffement venait du recul des calottes glaciaires ce qui serait absurde.
Réducteur et conclusion inexacte. Appelle toutefois une réponse :
1) En premier lieu, bien sûr, le réchauffement fait fondre les calottes glaciaires (et les glaciers de montagne).
2) La fonte du permafrost (⇒ glaces permanentes ... qui ne le sont plus) libère des gaz à effet de serre (méthane, CO2). Ce n'est qu'une des causes du réchauffement mais ce n'est pas absurde juste parce que tu ne le sais pas. Nombreuses explications détaillées en cherchant "permafrost rétroaction" (en : "permafrost feedback").
11  1 
Avatar de FatAgnus
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 20/11/2021 à 14:47
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Voila encore un poncif digne de Libé, les nazis étaient très cultivés, mais je ne savais pas que les rapports du Giec étaient la Sainte Bible ou même la Culture incarné. C'est juste du papier qui ne vaut pas les arbres que l'on abat pour l'imprimer.
Le jour où vous arriverez au même niveau de rigueur scientifique contenu dans les 4 000 pages du sixième rapport du GIEC, on en reparlera. Un rapport qui je rappelle est juste la synthèse faite de 14 000 études rédigé par 234 experts des sciences climatiques en huit ans. Rapport qui a fait l'objet de deux brouillions successifs qui ont été relus et commentés par des milliers d'experts, et que les 234 auteurs ont du répondre aux 78 007 commentaires formulés par ces milliers d'autres experts, qui ne sont pas les 234 auteurs du rapport.

Le fait d'écrire que « c'est juste du papier qui ne vaut pas les arbres que l'on abat pour l'imprimer » démontre à tous votre ignorance crasse et votre irrespect total pour le travail ce de ces 234 experts des sciences climatiques, qui je le rappelle ne sont pas payés par le GIEC.

Pour l'instant vous avez juste le niveau pour polluer ce forum de mensonges, diffamations, et sottises en tout genre. Domaine dans lequel vous excellez, j'en conviens.

Je rappelle, au passage, que vous êtes juste simple un développeur informatique, qui n'avez, à notre connaissance, aucun doctorat en physique et qui n'avez, toujours à notre connaissance, jamais publié aucunes études dans une revue à publication à comité de lecture. Donc vous êtes un parfait ignorant des sciences climatiques, comme tout le monde ici.

Sans aucune expertise reconnue, vous vous permettez de vous autoproclamer expert sur le changement climatique en sortant les pires diffamations, mensonges et imbécillités en tout genre qu'il m'a permis de lire ici. Pourtant la concurrence est rude.

Mais pire que tout, tout le monde sur ce forum, pourra constater que l'expert climatique autoproclamé ne sait pas lire, ni écouter une simple conférence !

On rappellera que vos facultés de compréhension, très limitées ,vous ont fait entendre (et à vous seul) Jean-Marc Jancovici dire qu'il allait « instaurer la dictature et de couper la tête des banquiers à Genève si on ne lui donnait pas ses 4 000 centrales nucléaires » dans sa conférence « James Finance contre Docteur Carbone ».

On rappellera également que votre incapacité à comprendre un texte vous a fait comprendre dans l'article « Climate myths: Ice cores show CO2 increases lag behind temperature rises, disproving the link to global warming » que le CO2 a une action marginale sur le réchauffement climatique, alors que l'article écrit noir sur blanc que « cela ne remet certainement pas en cause l'idée que l'augmentation du CO2 réchauffe la planète ». Ou encore dans l'article « Two-thirds of Great Barrier Reef hit by back-to-back mass coral bleaching ». Vous avez confondu « blanchissement » et « disparition » et vous venez ensuite crier au mensonge car un an après les coraux était encore là. Effectivement, vu que vous ne savez pas lire.

Je n'ai heureusement pas le temps de lire toutes vos imbécilités et encre moins d'y répondre, car comme l'indique la loi de Brandolini, la quantité d’énergie nécessaire pour réfuter des idioties est supérieure d’un ordre de grandeur à celle nécessaire pour les produire. Essayez d'imaginer le temps et l'énergie dépensée qu'il faudrait passer à vérifier et réfuter toutes vos bêtises écrites ici. Ça dépasse l'entendement.

Cependant, j'ai pu lire une de vos dernières âneries qui est « mais non désolé, le niveau de la mer n'a pas varié et il suffit de regarder des photos d'époque de n'importe quel point fixe à Brest, de Sidney ou d'ailleurs pour s'en convaincre ». Pourtant une simple recherche sur un moteur de recherche pointera des centaines de références contredisant vos gros mensonges, quelques exemples pris au hasard :

* L'élévation du niveau de la mer en Bretagne
* Evolution du niveau de la mer au port de Brest depuis le début du 18ème siècle
* Sale temps sur la Bretagne ?

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
D'ailleurs ce sont climato-nazis qui les premiers ont dégainé l'arme de la fascisation en inventant le terme de climato-négationiste, qui fait référence aux gens niant l'existence des chambres à gaz. Aussi c'est de bonne guerre s'ils veulent politiser le débat, ce qui est d'ailleurs tout
Encore une fois, vous ne savez pas lire, le bon terme n'est pas climato-négationniste, mais négateur du changement climatique ou négateur des sciences climatiques. Car dans le terme « climato-sceptique » comporte le mot « scepticisme » qui est, cependant, utilisé à tort, car le scepticisme scientifique fait partie intégrante de la méthodologie scientifique. Méthodologie que vous ignorez puisque pour vous la méthodologie scientifique consiste à polluer les forums de mensonges, diffamations et sottises en tout genre.
11  2 
Avatar de az6muth
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 21/11/2021 à 13:35
Citation Envoyé par ChemOuRoussOuJadot Voir le message
Le rapport du giec est nul.
Le rapport du GIEC est nul, mais ouf on a retrouvé le bon rapport :

12  3 
Avatar de FatAgnus
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/11/2021 à 15:59
Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
Ddoumeche, il encore temps de vous informer au lieu de critiquer les plus hautes compétences scientifiques mondiales, sources des rapports du GIEC.
Attention, pour s'informer il y un prérequis important : comprendre le sens d'une phrase simple, sujet, verbe complément. Prérequis qui à première vue n'est pas à la portée de notre grand affabulateur Ddoumeche.

Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
Vous assenez comme vos complices des contre-vérités sans la moindre source en référence qui pourrait étayer vos propos.
Notre ami Ddoumeche évite de donner de sources, car les rares sources fournies par notre mythomane Ddoumeche contredisent généralement les gros mensonges qu'il répand ici même. Ce qui prête à sourire.

Premier exemple : Ddoumeche a compris que Jean-Marc Jancovici avait dit qu'il allait « instaurer la dictature et de couper la tête des banquiers à Genève si on ne lui donnait pas ses 4 000 centrales nucléaires » dans sa conférence « James Finance contre Docteur Carbone ». Phrase que Jean-Marc Jancovici n'a jamais prononcée.

Autre exemple, dans l'article « Climate myths: Ice cores show CO2 increases lag behind temperature rises, disproving the link to global warming » Ddoumeche a compris que le CO2 a une action marginale sur le réchauffement climatique, alors que l'article écrit noir sur blanc que « cela ne remet certainement pas en cause l'idée que l'augmentation du CO2 réchauffe la planète ». Ddoumeche a compris l'inverse ce qui était écrit.

Dernier exemple dans l'étude « Two-thirds of Great Barrier Reef hit by back-to-back mass coral bleaching ». Notre ami Ddoumeche confond « blanchissement » et « disparition ». Ensuite Ddoumeche crie au mensonge car un an après les coraux était encore là. Effectivement, car l'étude parlait de blanchissement.

Ddoumeche est encore une belle illustration la loi de Brandolini, il comprend tout de travers et il lui faut que quelques secondes pour inonder les forums de ses bêtises. Mais comme l'indique loi de la loi de Brandolini, la quantité d’énergie nécessaire pour réfuter des idioties est supérieure d’un ordre de grandeur à celle nécessaire pour les produire. Essayez d'maginer le temps et l'énergie dépensée qu'il faudrait passer à vérifier et réfuter toutes les bêtises écrites par notre ami Ddoumeche. Je ne suis même pas certain qu'en y travaillant à plein temps, on y arriverait.
10  2 
Avatar de tatayo
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/11/2021 à 13:42
Je suis sorti ce matin, il ne pleuvait pas. Donc il ne pleut nulle part. Je n'ai pas vu de glacier fondre sur la terrasse, donc aucun glacier ne fond.
Il n'y a pas de vent, donc aucun vent sur Terre aujourd'hui.
Par contre si demain il faut plus chaud qu'aujourd'hui, cela signifiera que le climat de réchauffe.

Et je respire aussi bien aujourd'hui que l'année dernière, donc la concentration de CO2 n'a pas changée.

CQFD.

Tatayo
9  1 
Avatar de tatayo
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/11/2021 à 20:27
Citation Envoyé par ChemOuRoussOuJadot Voir le message
Sur venus ya encore plus de c02 dans l'atmosphère et la planète existe toujours.
Tu me rappelles la température de surface sur Vénus ?
Tu ne veux pas y faire un tour, pour tes prochaines vacances ?

Tatayo
8  0