IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

C'est officiel ! L'UE propose le chargeur USB-C comme chargeur universel pour tous les téléphones y compris l'iPhone
Et fait ainsi un grand pas dans l'uniformisation des chargeurs

Le , par Olivier Famien

87PARTAGES

10  0 
Comme annoncé, la Commission de l’Union européenne a proposé ce jeudi 23 septembre un projet de loi afin de faire du port USB Type-C le port standard pour tous les téléphones intelligents, tablettes, appareils photographiques, casques d’écoute, haut-parleurs portatifs et consoles de jeux vidéo portatives. Pour devenir loi, la nouvelle proposition révisée de directive sur les équipements radioélectriques doit être validée par le Parlement européen. Cela ne devrait pas être un problème dans la mesure où le Parlement européen a déjà voté en 2020 pour l’adoption d’un chargeur universel. Une fois cette étape passée, les fabricants auront 24 mois pour se conformer aux nouvelles règles avant son entrée en vigueur. Apple qui fait figure de figure de mauvais élève parmi les fabricants d’appareils qui ont basculé depuis longtemps vers l’USB-C va-t-il finalement adopter l’USB-C pour ses iPhone ?

Selon Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive pour une Europe adaptée à l’ère du numérique, « cela fait suffisamment longtemps que les consommateurs européens sont agacés par l’accumulation de chargeurs incompatibles dans leurs tiroirs. Nous avons donné au secteur tout le temps nécessaire pour qu’il propose ses propres solutions, mais le temps est désormais venu de prendre des mesures législatives en faveur d’un chargeur universel. » Pour mieux comprendre l’exaspération de l’exécutif et des législateurs européens, il faut noter qu’en moyenne, les consommateurs possèdent environ trois chargeurs pour téléphone mobile et en utilisent deux régulièrement.

Malgré cela, 38 % des consommateurs déclarent avoir rencontré au moins une fois le problème de ne pas pouvoir recharger leur mobile parce que les chargeurs disponibles étaient incompatibles. La situation est non seulement peu pratique, mais aussi coûteuse pour les consommateurs, qui dépensent environ 2,4 milliards d’euros par an pour des chargeurs indépendants qui ne sont pas vendus avec leurs appareils électroniques. La Commission veut en finir avec ce problème qui, en plus de causer d’énormes désagréments aux utilisateurs, est fortement préjudiciable à l’environnement en raison du grand nombre de déchets électroniques favorisés par les chargeurs inutiles accumulés par les utilisateurs.

Pour ce faire, la Commission de l’UE a fait les propositions suivantes :

  • un port de charge harmonisé pour les appareils électroniques : le port USB Type-C sera le port universel. Cela permettra aux consommateurs de charger leurs appareils avec le même chargeur USB Type-C, quelle que soit la marque de l’appareil ;
  • une technologie harmonisée de recharge rapide, qui permettra d’éviter que différents producteurs limitent la vitesse de charge de manière injustifiée et contribuera à faire en sorte que la vitesse de charge soit la même, quel que soit le chargeur compatible utilisé avec un appareil ;
  • dissocier la vente d’un chargeur de la vente de l’appareil électronique : les consommateurs pourront acheter un nouvel appareil électronique sans nouveau chargeur, ce qui limitera l’achat de chargeurs indésirables ou le nombre de chargeurs laissés inutilisés. Selon les estimations, la réduction de la production et de l’élimination des nouveaux chargeurs réduira la quantité de déchets électroniques de près de 1 000 tonnes par an ;
  • une meilleure information des consommateurs : les producteurs devront fournir des informations pertinentes sur les performances en matière de charge, y compris des informations sur la puissance requise par le dispositif et sur la question de savoir si celui-ci prend en charge la recharge rapide. Les consommateurs pourront ainsi plus facilement voir si leurs chargeurs existants satisfont aux exigences de leur nouvel appareil ou sélectionner un chargeur compatible. Cette mesure, combinée à d’autres, aiderait les consommateurs à limiter le nombre de nouveaux chargeurs achetés et leur permettrait d’économiser 250 millions d’euros par an en évitant d’acheter des chargeurs inutiles.



Selon l’organe exécutif de l’UE, la présente proposition permettra d’atteindre l’interopérabilité du côté de l’appareil, ce qui constitue de loin le défi le plus important. Mais pour disposer à terme d’un chargeur universel, une interopérabilité totale est requise de part et d’autre du câble : entre l’appareil électronique et l’alimentation électrique externe. L’interopérabilité du côté de l’alimentation électrique externe sera abordée dans le cadre de la révision du règlement de la Commission sur l’écoconception, qui sera lancée dans le courant de l’année de sorte que son entrée en vigueur puisse être alignée sur celle de la nouvelle proposition. Avec cette proposition, la Commission de l’UE fait un grand pas dans sa volonté de régler définitivement le problème de compatibilité entre les chargeurs de téléphones et autres petits appareils de différentes marques.

Les regards sont maintenant tournés vers Apple qui jusque-là utilise toujours son port et son chargeur Lightning pour ses iPhone et certains appareils comme l’Airpod Max, l’Airpod Pro et l’HompePod. Apple va-t-il se conformer à terme aux directives de l’UE en sortant un iPhone avec un port USB Type-C ? Ou va-t-il persister dans sa logique d’utiliser une technologie propriétaire en supprimant complément le port de recharge sur l’iPhone pour laisser place à la recharge sans fil uniquement ? Le temps nous le dira. En attendant, la firme à la pomme aurait déclaré ceci à la suite de la nouvelle proposition de la Commission : « Nous restons préoccupés par le fait qu’une réglementation stricte imposant un seul type de connecteur étouffe l’innovation au lieu de l’encourager, ce qui à son tour nuira aux consommateurs en Europe et dans le monde ».

Source : La Commission européenne

Et vous ?

Quelles appréciations faites-vous de cette proposition ?

Selon vous, le problème d’incompatibilité entre les chargeurs avec les appareils de différentes marques sera-t-il définitivement réglé avec cette proposition de directive ?

Si cette loi prend forme, pensez-vous qu’on pourra avoir un iPhone avec un port USB-C sur le marché ?

Voir aussi

Câble de chargement iPhone : Apple pourrait être contraint de passer à l’USB-C, sur décision de l’Union européenne
Chargeur universel pour les mobiles : la Commission européenne à bout de patience estimant insatisfaisants les progrès réalisés après près de 10 ans
Le parlement européen valide l’adoption d’un chargeur universel pour les appareils radioélectriques, Apple devra se conformer à la règle
Apple s’oppose à l’appel de l’UE pour un chargeur commun de smartphone, affirmant que cela pourrait nuire à l’innovation au lieu de l’encourager

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 21/04/2022 à 6:32
Vers un seul chargeur pour tous les smartphones et tablettes en Europe ? Les eurodéputés disent « oui » au chargeur universel,
et estiment que cela contribuera à la réduction des déchets électroniques

Les députés européens soutiennent la création d'un chargeur universel afin de réduire les déchets électroniques et d'optimiser l'utilisation de différents types d'appareils portables. Le Parlement européen et la commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs ont appelé à la création d'un chargeur universel au cours des dix dernières années, exhortant sans cesse la Commission à agir sur ce sujet. La proposition relative à un chargeur universel a été présentée par la Commission européenne le 23 septembre 2021. Le Conseil a adopté sa position de négociation le 26 juin. Si la mesure fait grincer des dents certains fabricants, elle pourrait permettre aux consommateurs de réaliser des économies et de réduire les déchets générés par ces objets.

En 2020, environ 420 millions de téléphones mobiles et d'autres appareils électroniques portatifs ont été vendus dans l'UE. En moyenne, les consommateurs possèdent environ trois chargeurs pour téléphone mobile et en utilisent deux régulièrement. Malgré cela, 38 % des consommateurs déclarent avoir rencontré au moins une fois le problème de ne pas pouvoir recharger leur mobile parce que les chargeurs disponibles étaient incompatibles. La situation est non seulement peu pratique mais aussi coûteuse pour les consommateurs, qui dépensent environ 2,4 milliards d'euros par an pour des chargeurs indépendants qui ne sont pas vendus avec leurs appareils électroniques. En outre, on estime que les chargeurs mis au rebut ou non utilisés représentent jusqu'à 11 000 tonnes de déchets électroniques par an.

Afin de relever les défis pour les consommateurs et l'environnement, la Commission soutient, depuis 2009, une solution universelle pour la charge des téléphones mobiles et des appareils électroniques analogues. La Commission a d'abord facilité la conclusion par le secteur, en 2009, d'un accord volontaire qui a abouti à l'adoption du premier protocole d'accord et a permis de réduire de 30 à 3 le nombre de solutions de recharge existantes pour les téléphones mobiles sur le marché. À la suite de l'expiration du protocole en 2014, une nouvelle proposition présentée par le secteur en mars 2018 n'a pas été jugée satisfaisante en ce qui concerne la fourniture d'une solution universelle pour la charge ou la nécessité d'améliorer la commodité pour les consommateurs et de réduire les déchets électroniques.

En septembre 2021, la Commission a proposé un chargeur universel pour les appareils électroniques. Selon la Commission, grâce à la proposition de révision de la directive sur les équipements radioélectriques présentée, le port de charge et la technologie de recharge rapide seront harmonisés: le port USB Type-C deviendra le port standard pour tous les smartphones, tablettes, appareils photographiques, casques d'écoute, haut-parleurs portatifs et consoles de jeux vidéo portatives. En outre, la Commission a proposé de dissocier la vente de chargeurs de la vente d'appareils électroniques. La Commission a estimé que cela améliorera la commodité pour les consommateurs et réduira l'empreinte environnementale associée à la production et à l'élimination des chargeurs, soutenant ainsi les transitions écologique et numérique.

La Commission a proposé notamment :
  • un port de charge harmonisé pour les appareils électroniques : le port USB Type-C sera le port universel. Cela permettra aux consommateurs de charger leurs appareils avec le même chargeur USB Type-C, quelle que soit la marque de l'appareil.
  • une technologie harmonisée de recharge rapide, qui permettra d'éviter que différents producteurs limitent la vitesse de charge de manière injustifiée et contribuera à faire en sorte que la vitesse de charge soit la même quel que soit le chargeur compatible utilisé avec un appareil.
  • de dissocier la vente d'un chargeur de la vente de l'appareil électronique: les consommateurs pourront acheter un nouvel appareil électronique sans nouveau chargeur, ce qui limitera l'achat de chargeurs indésirables ou le nombre de chargeurs laissés inutilisés. Selon les estimations, la réduction de la production et de l'élimination des nouveaux chargeurs réduira la quantité de déchets électroniques de près de 1 000 tonnes par an.
  • une meilleure information des consommateurs: les producteurs devront fournir des informations pertinentes sur les performances en matière de charge, y compris des informations sur la puissance requise par le dispositif et sur la question de savoir si celui-ci prend en charge la recharge rapide. Les consommateurs pourront ainsi plus facilement voir si leurs chargeurs existants satisfont aux exigences de leur nouvel appareil ou sélectionner un chargeur compatible. Cette mesure, combinée à d'autres, aiderait les consommateurs à limiter le nombre de nouveaux chargeurs achetés et leur permettrait d'économiser 250 millions d'euros par an en évitant d'acheter des chargeurs inutiles.

Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive pour une Europe adaptée à l'ère du numérique, a déclaré à ce propos: «Cela fait suffisamment longtemps que les consommateurs européens sont agacés par l'accumulation de chargeurs incompatibles dans leurs tiroirs. Nous avons donné au secteur tout le temps nécessaire pour qu'il propose ses propres solutions, mais le temps est désormais venu de prendre des mesures législatives en faveur d'un chargeur universel. Il s'agit d'un gain important pour nos consommateurs et notre environnement, conforme à nos ambitions écologiques et numériques.»

Thierry Breton, commissaire chargé du marché intérieur, a déclaré pour sa part: «Les chargeurs alimentent tous nos appareils électroniques les plus essentiels. Avec un nombre toujours plus important d'appareils, un nombre croissant de chargeurs non interchangeables ou inutiles sont vendus. Nous mettons un terme à cette situation. Avec notre proposition, les consommateurs européens pourront utiliser un chargeur unique pour l'ensemble de leurs appareils électroniques portables. Il s'agit d'une mesure importante pour améliorer la commodité et réduire les déchets.»


Chargement des appareils électroniques portables: un port USB-C pour tout le monde

Les députés européens disent « oui » à la création d'un chargeur universel

Mercredi, la commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs a adopté sa position sur la révision de la directive relative aux équipements radioélectriques par 43 voix pour et 2 contre.

Les nouvelles règles visent non seulement à garantir que les consommateurs n'aient plus besoin d'un nouveau chargeur et de nouveaux câbles chaque fois qu'ils achètent un nouvel appareil portable, mais aussi à leur permettre de n'utiliser qu'un chargeur pour tous leurs gadgets électroniques de petite et moyenne taille. Les téléphones portables, les tablettes, les appareils photos numériques, les écouteurs et les casques audio, les consoles de jeu vidéo portables et les haut-parleurs portatifs devraient tous être pourvus d'un port USB-C, peu importe leur marque, exception faite des appareils trop petits pour ce type de port, comme les montres connectées, les dispositifs de suivi de la santé et de sport.

La révision de cette directive s'intègre dans le cadre d’une action plus large lancée dans le but de traiter la question de la durabilité des produits mis sur le marché de l'Union, en particulier les appareils électroniques, et de réduire les déchets électroniques.

Des informations claires sur le chargement

Les députés souhaitent également plus d'informations claires et un étiquetage indiquant les options de chargement et précisant si un chargeur est proposé avec le nouvel appareil lors de l'achat. Cela permettrait d'éviter toute confusion et simplifierait les décisions d'achat pour les consommateurs qui possèdent souvent déjà plusieurs appareils électroniques et n'ont pas besoin de chargeurs supplémentaires.

Au vu de la pratique de plus en plus répandue du chargement sans fil, les eurodéputés invitent aussi la Commission européenne à présenter une stratégie d'ici à la fin 2026 garantissant un niveau minimum d'interopérabilité pour toutes les nouvelles solutions de chargement. L'objectif vise à éviter une nouvelle fragmentation, continuer à réduire les déchets nocifs à l’environnement, garantir la commodité pour le consommateur et éviter les effets de verrouillage liés aux solutions de charge propriétaires.

Le rapporteur Alex Agius Saliba (S&D, MT) a déclaré: « Sachant que 500 millions de chargeurs pour dispositifs portatifs sont expédiés chaque année en Europe et qu'ils génèrent entre 11 000 et 13 000 tonnes de déchets électroniques, un chargeur unique pour les téléphones portables et d'autres dispositifs électroniques de petite ou moyenne taille profiterait à tout le monde. Cela permettra d’agir en faveur de l’environnement, de favoriser la réutilisation d’anciens produits électroniques, de réaliser des économies et de réduire les coûts superflus pour les entreprises et les consommateurs. Nous proposons une véritable politique globale en nous appuyant sur la proposition de la Commission, notamment en nous attelant à la question de l'interopérabilité des technologies de recharge sans fil d'ici à 2026 et en améliorant l'information fournie aux consommateurs avec des étiquettes spécifiques. Nous élargissons aussi son périmètre en incluant plus d'appareils, y compris les ordinateurs portables, qui devront s'aligner sur les nouvelles règles ».

Prochaines étapes

Dès que l'ensemble du Parlement aura approuvé ce projet de position de négociation lors de la session plénière de mai, les députés pourront entamer les discussions avec les gouvernements de l'UE sur la version définitive de la législation.

Conflits en série avec Apple

Apple est la principale récalcitrante à l’adoption du chargeur universel. Depuis 2009, l'entreprise a systématiquement dénoncé ce projet, expliquant qu’il nuirait à l’innovation dans le domaine. « Le temps qu’il a fallu pour aller de l’avant avec ce projet montre le pouvoir d’Apple, qui jusqu’ici est parvenu à retarder le processus, pendant que d’autres constructeurs ont accepté d’utiliser le port USB-B, et maintenant USB-C », expliquait l’eurodéputée verte Saskia Bricmont au New York Times en septembre dernier. Affirmer que la proposition de la Commission européenne de faire de l’USB-C la seule norme pour le chargement filaire des smartphones étoufferait l'innovation serait une énorme absurdité. Pour Anna Cavazzini, présidente de la commission de protection des consommateurs du Parlement européen, « si quelque chose de mieux que l'USB-C émergeait, les règles s'adapteraient. »

Ce dossier est loin d’être l’unique source de tensions entre la Commission européenne et la grande enseigne technologique. Cette dernière ne voit pas forcément d’un très bon œil les deux projets visant à réguler le numérique actuellement en discussion au niveau européen : le Digital Services Act (DSA) et le Digital Markets Act (DMA). Apple et ses homologues de la tech ont ainsi fait bondir leurs dépenses en lobbying pour atteindre 97 millions d’euros, selon un rapport de Corporate Europe Observatory et LobbyControl en août 2021.

A cela s’ajoute la condamnation infligée en 2016 par la Commission européenne imposant à Apple de rembourser l’Irlande à hauteur de 13 milliards d’euros d’impôts impayés.

Source : Parlement européen

Voir aussi :

Quelles appréciations faites-vous de cette proposition ?
Selon vous, le problème d’incompatibilité entre les chargeurs avec les appareils de différentes marques sera-t-il définitivement réglé avec cette proposition de directive ?
Si cette loi prend forme, pensez-vous qu’on pourra avoir un iPhone avec un port USB-C sur le marché ?
Partagez-vous l'avis d'Apple qui estime que la proposition de l'Europe étoufferait l'innovation ?
18  0 
Avatar de Bruno
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 02/11/2021 à 6:52
Le combat d'Apple contre l'Europe au sujet de l'USB-C est une bataille perdue d'avance,
la recharge sans fil pourrait être une option de sortie du conflit

Les fonctionnaires de l'Union européenne espèrent imposer des normes de recharge et Apple, comme on peut s'y attendre, n'est pas ravie. Dans le cadre d'une proposition de la Commission européenne, l'USB-C deviendrait la seule norme pour le chargement filaire des smartphones, car les formats propriétaires comme le Lightning d'Apple empêchent les gens de réutiliser les câbles et de nombreux autres accessoires. En fait, l'initiative ne concernerait pas seulement les téléphones : les casques, les enceintes portables et les tablettes ne sont que quelques-uns des autres appareils visés. En guise de protestation, Apple affirme que la proposition étoufferait l'innovation.

Pour l'UE, les normes propriétaires sont terribles pour les déchets électroniques. Bien que la norme Lightning interagisse très bien avec la plupart des ports et adaptateurs USB, cela se traduit par de nombreux câbles, stations d'accueil et autres accessoires qui deviennent inutiles lorsqu'on passe à Android. À l'inverse, quelqu'un qui passe à l'iPhone peut encore utiliser ses achats USB-C, même si c'est avec d'autres matériels. La proposition de l'UE réduirait prétendument les déchets électroniques.


Pour Apple, la position intransigeante de l’UE sur Lightning serait en contradiction avec sa politique sur l’innovation technologique. Imposer les normes de recharge ou soutenir la proposition de la Commission européenne qui voudrait que l'USB-C devienne la seule norme pour le chargement filaire des smartphones serait, selon Apple, une façon d’étouffer l’innovation. La marque à la pomme n’est pas figée sur son format Lightning, la gamme d'iPhone 13 représente actuellement les seuls produits phares de la société équipés d'un port Lightning.

Tous les iPad, à l'exception du modèle « économique » de 10,2 pouces, sont passés à l'USB-C, ce qui contribue à renforcer leur capacité à remplacer les ordinateurs portables. On trouve toujours le port Lightning sur des produits audio comme les AirPods, l'iPod touch et le Powerbeats Pro, mais des appareils comme les Beats Flex et les Beats Studio Buds ont fait le pas.

Affirmer que la proposition de la Commission européenne de faire de l’USB-C la seule norme pour le chargement filaire des smartphones étoufferait l'innovation serait une énorme absurdité. Pour Anna Cavazzini, présidente de la commission de protection des consommateurs du Parlement européen, « si quelque chose de mieux que l'USB-C émergeait, les règles s'adapteraient. »

Apple et l'UE pourraient être engagés dans un conflit de courte durée. La recharge sans fil est de plus en plus courante sur les smartphones, et la rumeur veut que les iPhones perdent complètement leurs ports d'ici quelques années. Apple pourrait mettre à jour sa technologie de recharge MagSafe de 15 W pour qu’elle soit plus rapide. Même si l'UE exige que les normes de recharge sans fil deviennent également universelles, les iPhones sont depuis longtemps compatibles avec la norme Qi. Ils se chargent simplement plus rapidement avec MagSafe.

Et vous ?

Quelles appréciations faites-vous de la proposition de la Commission européenne ?

Êtes-vous d'avis avec Apple que la proposition de l'Europe étoufferait l'innovation ?

Selon vous, à quoi doit on s'attendre si Apple décidait d'opter pour la recharge sans fil ?

« Le combat d'Apple contre l'Europe au sujet de l'USB-C est une bataille perdue d'avance », partagez-vous cet avis ?

Voir aussi :

L'Union européenne travaille à l'adoption d'un chargeur mobile universel, mais Apple n'en veut pas

L'UE prévoit de légiférer pour un chargeur de téléphone commun, malgré les grognements d'Apple, afin d'imposer un chargeur universel aux fabricants d'appareils d'ici 2024

L'UE prévoit de légiférer pour un chargeur de téléphone commun, malgré les grognements d'Apple, afin d'imposer un chargeur universel aux fabricants d'appareils d'ici 2024

Câble de chargement iPhone : Apple pourrait être contraint de passer à l'USB-C, sur décision de l'Union européenne
9  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 21/04/2022 à 19:35
Quand Apple vend des souris sans fil qui se rechargent via un câble USB-c/lightning, et qu'ils le foutent sous la souris empêchant de l'utiliser pendant la recharge, au prix de 85 €, je pense que "nuire à leur innovation" n'est pas très grave.
6  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/11/2021 à 9:09
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Êtes-vous d'avis avec Apple que la proposition de l'Europe étoufferait l'innovation ?
Ouais c'est vrai que plus aucun constructeur ne va développer de nouveau connecteur propriétaire, vu qu'il est interdit d'utiliser autre chose que l'USB-C, mais d'un autre côté il y aura d'autres normes universelles après l'USB-C donc c'est pas trop grave.

Il me semble que l'USB a fini par devenir meilleur que toutes les alternatives.
L'innovation peut venir de là :
USB Implementers Forum
Il a été créé en 1995 par le groupe de sociétés qui ont développé la technologie USB. Les sociétés fondatrices étaient Compaq, Digital, IBM PC Co, Intel, Microsoft, NEC et Nortel. Les membres notables incluent Hewlett-Packard, NEC, Microsoft, Apple Inc., Intel et Agere Systems .
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Selon vous, à quoi doit on s'attendre si Apple décidait d'opter pour la recharge sans fil ?
L'UE ne pourra rien dire puisque les iPhones seront compatible avec les chargeurs sans fil universels :
Même si l'UE exige que les normes de recharge sans fil deviennent également universelles, les iPhones sont depuis longtemps compatibles avec la norme Qi. Ils se chargent simplement plus rapidement avec MagSafe.
4  0 
Avatar de TotoParis
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 02/11/2021 à 20:40
Cette entreprise prédatrice est décidément difficile à faire trébucher.
3  0 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/11/2021 à 10:56
Le port universel et écologique est utopique.

On a essayé avec les ports d'alimentation "classiques" rond, il y avait déjà Un milliard de diamètres différents en fonction des tensions, puissances etc, puis l'usb type A, mini usb, micro usb, maintenant le type C... Ils sont bien beaux à se cacher derrière l'universalisme, mais plus le temps passe plus ça change. J'ai un adaptateur "dock" usb-c, il marche avec mon PC pro, mais pas avec le PC perso de ma copine...

L'idéal serait de faire un connecteur et un câble ultra future-proof, genre qu'on soit tranquille sur 30 ans, mais c'est impossible, ou alors il serait bien trop cher aujourd'hui et n'anticipera fatalement pas les changements d'usages...

Tout ça ce n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan de la pollution, et même si ça reste important de le faire, remettre en cause les traités de libres échanges USA/UE serait 1000x plus efficace en terme d'écologie que légiférer sur des connecteur. Mais pour ça on peut toujours attendre...
3  0 
Avatar de Thorna
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 21/04/2022 à 13:57
Ca fait pas déjà quelques années que l'USB-C est *la* prise universelle des smartphones voulue par l'Europe et à laquelle Apple dit "F*ck" et continuera à le dire parce qu'elle n'en a rien à faire ?
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/09/2021 à 8:20
Citation Envoyé par Ehma Voir le message
En plus, comme je disais, les machines sont inutilisables après la mise à jour : on ne sait même plus les allumer. C'est une mise à jour du constructeur dans le pool des mises à jour Windows 10 qui est sensée préserver les batteries de l'explosion.
J'ai du mal à le croire.
Si c'est une mise à jour logiciel ça ne change rien à la carte mère et du coup il y a toujours moyen de formater.
Il n'y a jamais de mise à jour de bios dans Window Update.
Enfin bref, si vous voulez, une mise à jour à détruit des ordinateurs...

En entendant, à l'époque ou chaque constructeur utilisait son propre chargeur c'était chiant, maintenant que tout le monde utilise l'USB-C c'est plus pratique.
1  0 
Avatar de defZero
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/09/2021 à 16:31
Quelles appréciations faites-vous de cette proposition ?

Quand je lis ".. L'UE propose le chargeur USB-C comme chargeur universel ...", dans mon esprit, je peut pas m’empêcher de penser que pour une Communauté qui ne cesse de clamer qu'elle veut atteindre la souveraineté technologique, c'est un drôle de moyen d'y parvenir que de ce baser sur des normes étrangères.

Sinon, j'ai envie de dire pas trop tôt qu'ils forcent un peut les industrielles à respecter leurs propres "normes".

Selon vous, le problème d’incompatibilité entre les chargeurs avec les appareils de différentes marques sera-t-il définitivement réglé avec cette proposition de directive ?

L'USB Type C n'étant que le connecteur, ce n'est que le minimum du minimum niveau spec technique (niveau PHY).
Si l'UE pouvait également ce mettre d'accord sur les technologies de charge rapide et sur les protocoles supportés, ce serait déjà mieux par rapport au résultat visé.

/!\ Après, on en revient à une question de souveraineté technologique, puisque toutes les tech existantes sont développées hors UE.

Si cette loi prend forme, pensez-vous qu’on pourra avoir un iPhone avec un port USB-C sur le marché ?

Oui, SI Apple conserve le port de charge .
2  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/09/2021 à 17:23
Citation Envoyé par byrautor Voir le message
Un chargeur ?
Il y a une norme USB-C et tout est défini.
Apparemment c'est 5, 12 ou 20 volts et ça peut aller jusqu'à 5 ampères.

USB Type-C : USB 3.1, DisplayPort et 100 W sur le même câble
1  0