IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

France : des députés votent un amendement qui vient définir et sanctionner le greenwashing
Considéré comme étant une « pratique commerciale trompeuse »

Le , par Stéphane le calme

104PARTAGES

17  0 
Le greenwashing, aussi nommé écoblanchiment ou verdissage, est un procédé de marketing ou de relations publiques utilisé par une organisation (entreprise, administration publique nationale ou territoriale, etc.) dans le but de se donner une image de responsabilité écologique trompeuse. Menés par Aurore Bergé, des députés ont voté un amendement qui définit et sanctionne l'écoblanchiment, désormais qualifié de « pratique commerciale trompeuse ».

« Lorsque la pratique commerciale trompeuse consiste à laisser entendre ou à donner l’impression qu’un bien ou un service a un effet positif ou n’a pas d’incidence sur l’environnement ou qu'il est moins néfaste pour l’environnement que les biens ou services concurrents, le montant de l’amende peut être porté, de manière proportionnée aux avantages tirés du délit, à 80 % des dépenses engagées pour la réalisation de la publicité ou de la pratique constituant ce délit. La sanction prononcée fait en outre l’objet d’un affichage ou d’une diffusion soit par la presse écrite, soit par tout moyen de communication au public par voie électronique. La sanction fait également l’objet d’une diffusion sur le site internet de la personne morale condamnée, pendant une durée de trente jours. »

Cet amendement permet de renforcer les sanctions relatives aux pratiques commerciales trompeuses, prévues dans le code de la consommation, en cas de pratique de greenwashing ou blanchiment écologique. Le montant de l’amende pourra ainsi être porté à 80 % des dépenses engagées pour la réalisation de la publicité ou de la pratique qualifiée de blanchiment écologique, contre 50 % aujourd’hui.

Par ailleurs, l’affichage ou la diffusion de la sanction en cas de pratique de greenwashing ou blanchiment écologique est rendu systématique. L'amendement prévoit ainsi que la sanction prononcée fasse l’objet d’un affichage ou d’une diffusion soit par la presse écrite, soit par tout moyen de communication au public par voie électronique, mais également d’une diffusion sur le site internet de la personne morale condamnée, pendant une durée de trente jours.

Des développeurs formés à l'écoconception logicielle

Le sujet de l'écologie revient de plus en plus au sein de la classe politique française. Un projet de loi portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience contre ses effets est en examen à l’Assemblée nationale depuis le 29 mars. Le texte de plus de 75 articles répartis en six chapitres mobilise déjà plusieurs milliers d’amendements. Certains proposent de mieux former les travailleurs de la filière développement de logiciels à l’écoconception logicielle. Il s’agit des amendements 256, 1103 et 6668 qui visent à s’assurer que les nouvelles générations d’ingénieurs suivent obligatoirement un module sur l’écoconception des logiciels et des services numériques.

En son article 2, le projet de loi sur la lutte contre le dérèglement climatique modifie le code de l’éducation ainsi qu’il suit :

« L’éducation à l’environnement et au développement durable, à laquelle concourent l’ensemble des disciplines, permet aux élèves de comprendre les enjeux environnementaux, sociaux et économiques du développement durable. Elle est dispensée tout au long de la formation scolaire, d’une façon adaptée à chaque niveau et à chaque spécialisation, afin de développer les connaissances scientifiques et les compétences des élèves en vue de leur permettre de maîtriser ces enjeux et ces savoir-faire, notamment ceux portant sur le changement climatique et la préservation de la biodiversité terrestre et marine, y compris dans les territoires d’outre-mer, et de les préparer à l’exercice de leurs responsabilités de citoyen. Le ministère chargé de l’éducation nationale garantit les contenus, les modalités et la cohérence du déploiement de l’éducation à l’environnement et au développement durable dans le cadre scolaire. »

En ce qui concerne les formations d'ingénieurs en informatique, de l'aveu même du secrétaire d'État chargé de la transition numérique et des communications électroniques, « les mesures relatives à l'écoconception des services numériques sont très faibles aujourd'hui. Quand on est formé au développement, on est peu sensibilisé à « l'écologie du code » ; il est nécessaire d'avancer sur ce sujet-là ».

Les entreprises technologiques et le Green-IT

Microsoft prévoit d'éliminer sa dépendance au carburant diesel d'ici 2030

Les générateurs diesel étant reconnus comme ayant des implications environnementales à long terme, Microsoft prévoit d'éliminer sa dépendance au carburant diesel d'ici 2030, dans le cadre de son objectif de neutralité carbone. Le géant du Cloud Computing est en train d’expérimenter les piles à hydrogène pour remplacer le diesel de secours et, potentiellement, bien plus encore. Mark Monroe, ingénieur principal du Datacenter Advanced Development Group de Microsoft, a présenté les recherches de Microsoft sur l'utilisation des piles à hydrogène.

Selon Monroe, les piles à hydrogène pourraient notamment rendre l'onduleur redondant, de même que les générateurs diesel de secours. Toutefois, il faudra peut-être attendre encore une dizaine d'années, voire plus, avant que la technologie des piles à hydrogène de deuxième génération soit en mesure de relever le défi.

Les recherches de Microsoft sur les piles à hydrogène et d'autres formes "alternatives" d'énergie pour les centres de données interviennent alors que l'entreprise a promis d'être non seulement neutre en carbone d'ici à 2030 et à éliminer de 2030 à 2050 autant de carbone qu'elle en a émis au cours de son histoire. La réduction des émissions de gaz à effet de serre se retrouve de plus en plus dans les principaux objectifs des entreprises technologiques.

« Si vous commencez par remplacer un générateur diesel, vous finissez par examiner immédiatement certains éléments du système et vous vous dites : "Pourquoi dupliquons-nous telle ou telle fonction ? Pourquoi ne disposons-nous pas d'un autre type d'énergie ? Comment pouvons-nous l'utiliser de manière plus efficace ?" », a déclaré Monroe lors de l’événement.


Les obligations vertes d'Apple

Les obligations vertes, parfois appelées obligations environnementales, constituent un emprunt obligataire (non bancaire) émis sur les marchés financiers, par une entreprise ou une entité publique (collectivité, agence internationale, etc.) pour financer des projets contribuant à la transition écologique. Cette démarche permettra à Apple d’apporter son soutien financier à des programmes œuvrant pour la transition vers une économie à faible émission de carbone.

Apple a dépensé 2,8 milliards de dollars pour contribuer à la production de 1,2 gigawatt d'énergie propre dans le cadre de son initiative "Apple Green Bond", littéralement obligations vertes. La société a promis de dépenser un total de 4,7 milliards de dollars pour cette initiative. Certains projets sont directement liés à la production d'énergie pour ses propres centres de données, tandis que d'autres visent à apporter de l'énergie propre aux communautés locales tout en réduisant les émissions de carbone.

Apple a commencé à financer des projets d'énergie propre en 2016 grâce à son obligation verte, qui était la plus importante de ce type jamais proposé. La société a promis une dépense totale de 4,7 milliards de dollars. Mercredi, la société a publié une mise à jour par le biais de son rapport annuel sur l'impact des obligations vertes. Voici un extrait du rapport :

« Depuis l'accord historique sur le changement climatique conclu lors de la Conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP21) de 2015 à Paris, Apple a investi le produit de trois émissions d'obligations vertes pour soutenir les efforts mondiaux de réduction des émissions de carbone.

« En février 2016, l'entreprise a émis sa première obligation verte d'un montant de 1,5 milliard de dollars, suivie d'une deuxième émission d'un milliard de dollars en juin 2017 après l'annonce par l'ancienne administration américaine de son intention de se retirer de l'accord conclu lors de la COP21. En novembre 2019, Apple a émis sa troisième série d'obligations vertes et sa première en Europe, avec deux obligations de 1 milliard d'euros chacune (pour un total d'environ 2,2 milliards de dollars américains) ».

Les patrons d'entreprises technologiques et l'écologie

Jeff Bezos va consacrer un milliard de dollars de sa fortune par an à la lutte contre les changements climatiques

En février 2020, Jeff Bezos avait annoncé sur son compte Instagram qu’il consacrerait 10 milliards de dollars de sa fortune personnelle à la lutte contre les changements climatiques. Quelques mois plus tard, en août 2020, des documents rendus publics ont montré que Jeff Bezos a créé une société à responsabilité limitée du nom de Fellowship Ventures au sein de laquelle il a injecté un capital de 10 milliards de dollars ; il s'agissait de l’une des premières actions de son plan d’action Bezos Earth Fund.

Elon Musk finance la fondation X PRIZE à hauteur de 100 Ms $ pour lutter contre les changements climatiques

La Fondation X PRIZE basé à Culver City, en Californie est une organisation à but non lucratif. Elle conçoit et gère des concours de grande envergure ouverts à des équipes techniques et scientifiques, avec l'objectif d'encourager de nouveaux développements technologiques susceptibles d'apporter des « percées radicales pour le bienfait de l'humanité » grâce à l'émulation ainsi suscitée.

C'est donc sur X PRIZE qu'Elon Musk a jeté son dévolu : le milliardaire a décidé de financer un concours axé sur la technologie d'élimination du carbone lancé sur la plateforme. Le concours durera quatre ans et est ouvert aux équipes du monde entier.

Ce concours invite les innovateurs et les équipes du monde entier à créer et à faire la démonstration d’une solution capable d’extraire directement de l’atmosphère ou des océans le dioxyde de carbone, et de le séquestrer de manière permanente tout en respectant l’environnement.

Pour remporter le concours, les équipes devront présenter un modèle rigoureux et validé de leur solution offrant un niveau d’élimination du carbone d’une tonne de CO2 par jour. Elles devront en outre démontrer à un panel de juges la capacité de leur solution à évoluer économiquement jusqu’au niveau de la gigatonne.

Les 100 millions de dollars en jeu seront distribués de la manière suivante. Après 18 mois, à la discrétion des juges de la compétition, les 15 meilleures équipes sélectionnées recevront 1 million de dollars chacune. Des prix jalons vont être distribués aux équipes pour que leurs budgets d’exploitation permettent les démonstrations à grande échelle requises pour gagner le prix.

Dans le même délai, un total de vingt-cinq bourses d'études de 200 000 $ seront distribuées aux équipes étudiantes en compétition.

Les 80 millions de dollars restants en bourses seront répartis comme suit :
  • Gagnant du grand prix (première place): 50 millions de dollars ;
  • deuxième place : 20 millions de dollars ;
  • troisième place : 10 millions de dollars.

Source : Assemblée nationale

Et vous ?

Que pensez-vous de cet amendement ?
Que pensez-vous des différentes initiatives lancées par les entreprises technologies ou les grands noms de l'industrie en faveur de l'écologie ?
Selon vous, quelles métriques pourrait-on utiliser pour déterminer si une entreprise procède à l'écoblanchiment ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de FatAgnus
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 06/04/2021 à 13:16
Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
Il est amusant de constater que le seul patron des GAFAM qui tente de réduire sa propre empreinte carbone est celui de Microsoft.... Les autres (Apple, Bezos et Musk) financent des entreprises extérieures mais ne luttent pas contre leurs propre merde !
Il est amusant de constater que, selon vous tout, ce que fait Microsoft est magnifique et que tout ce que font les autres c'est de la merde. Je vous rassure sur le sujet de la crise climatique Microsoft est aussi mauvais que les autres, car comme la plupart des sociétés, Microsoft vise deux objectifs totalement opposés, à savoir essayer de réduire ses émissions de gaz à effet de serre et de l'autre la croissance de son activité. Plus une société croît, plus son emprunte carbone augmente, on arrive pas à découpler les deux courbes. Et ceci, même en faisant de l'efficacité énergétique, qui a ses limites et qui provoque souvent un effet rebond.

Microsoft ment comme les autres société du GAFAM en prétendant être neutre en émission de carbone qui comme le déclare Jean-Marc Jancovici (reconnu pour son expertise sur les sujets énergie-climat) n'a pas d'existence sur le plan physique, car cela n'existe pas la neutralité d'un seul individu. Le métier de Microsoft est de vendre des logiciels, des terminaux ou des services en ligne. Pas complètement sûr que ce soit neutre du point de vu climatique. Microsoft a besoin a besoin que ses clients utilisent des terminaux, donc des tablettes, des smartphones, des ordinateurs. Faut les fabriquer. Microsoft a besoin de l'existence d'un réseau de télécommunication mondial, sinon Microsoft n'existe pas. Microsoft a besoin des ses serveurs, à fabriquer et à faire fonctionner. Microsoft a besoin de tout ça. Et dire tout d'un coup, je vais devenir invisible pour le climat, ça revient à dire que rien de tout ça n'existe. Ça revient à dire ça, ce qui est évidemment une vue de l'esprit. Donc c'est un discours de communication de greenwashing.

Ensuite Microsoft, veut remplacer le diesel par de l'hydrogène, sauf que ça vous a peut-être échappé, mais on ne trouve pas d'hydrogène sur Terre, donc faut le fabriquer. Et tout dépend comment on fabrique cet hydrogène, aujourd'hui la majeure partie de l’hydrogène produite dans le monde est produite à partir des énergies fossiles et occasionne plus de gaz à effet se serre que le secteur de l'aviation. Pas certain que Microsoft baisse ces émissions de gaz à effet de serre de cette manière... À moins de produire l'hydrogène à part des éoliennes et des panneaux solaires, mais ensuite il y a un petit problème d’ordre de grandeur. Dans sont article « Sus à l’hydrogène ! » Jean-Marc Jancovici a calculé qu'en France, pour remplacer tous nos carburants par de l’hydrogène obtenu par électrolyse à partir d’électricité éolienne, il faudrait multiplier par quinze la puissance installée dans l’Hexagone en éolienes, et doubler la production électrique total ! Donc je doute que la solution proposée par Microsoft de remplacer les combustibles fossiles par de l'hydrogène soit vraiment possible à grande échelle.

Si une loi visant à sanctionner le greenwashing voit le jour, cette rubrique risque de disparaître.
6  1 
Avatar de L33tige
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 06/04/2021 à 16:57
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Tout ceci est amusant à lire quand on connait le niveau scientifique de tous ces petits verts, d'Aurore Berger, et le niveau de vie de Bill Gates avec ses résidences de milliardaire, ses deux jets privés et ses 128Md$ de fortune personnelle qu'il me nous léguerait s'il était vraiment philantrophe. Un nouveau Al Gore, qui possédait lui aussi un manoir consommant 25000$ d'électricité par mois et se posait en défenseur de la planète face à Georges W. Bush qui lui avait un ranch.

Mais on a une belle image de billou le petit saint, parce qu'il a une armée de cabinets en relations publiques travaillant la presse au corps depuis ses déboires avec Netscape qui l'avait amené devant le congès, pas parce que c'est un type bien ou autre chose qu'un horrible avare. Sa femme c'est à voir.

Bref. Il va donc falloir mettre à l'amende Ushuaïa pour greenwashing, vue qu'elle était sponsorisée par le chimiste Rhone Poulenc, ou tous ces enseignants du secondaire et du supérieur qui ont vendu le Python comme un language de nouvelle génération alors que c'était un horrible retour en arière a tous les plans, particulièrement sur le plan énérgétique où Python arrive bon dernier et C# est juste médiocre (alors que Java tue sa mère et c'est encore plus spectaculaire sur un Sparc).


Autrement dit, toute cette génération de nouveaux développeurs Python non seulement ne sait pas développer mais en plus tue la planète . Au lieu de faire du JRuby ou de prendre exemple sur Lary Ellison, environmentaliste de la première heure qui se déplace en bateau à voile comme Greta.

Evidement cela n'arrivera jamais, le python sera toujours là, les députés français voteront des lois pour amuser la gallerie, et les comités éthiques joueront les vieux pépères la morale.
Ya tellement de facteurs différents que ça veut rien dire, les programmes faits en C et python sont pas les mêmes, donc les gains sont pas forcément significatif, pareil pour le temps de dev, ça pollue un gars qui mets 5 jh au lieu d'un à faire la même chose. Bref c'est comme comparer des poires avec des tomates.
3  0 
Avatar de FatAgnus
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/04/2021 à 13:20
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Mon propos n'est pas violent, la violence est du coté des jancoviciens.
Malheureusement les propos de ddoumeche sont violents et souvent mensongers et diffamatoires. Parmi les nombreuses diffamations de ddoumeche on se souviendra particulièrement que ddoumeche a prétendu, le 27 novembre à 2020 à 18 h 22, que Jean-Marc Jancovici aurait dit dans sa conférence « James Finance contre Docteur Carbone », (je cite ddoumeche) « d'instaurer la dictature et de couper la tête des banquiers à Genève si on ne lui donne pas ses 4 000 centrales nucléaires ». N'importe quelle personne peut écouter la conférence et se rendre compte des diffamations et des grossiers mensonges de notre mythomane ddoumeche.

Ddoumeche n'a malheureusement plus aucune crédibilité sur ces forums, la seule action intelligente que pourrait faire ddoumeche est de fermer son compte.
3  1 
Avatar de FatAgnus
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/04/2021 à 19:42
Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message

Tu travailles pour la police de la censure, police de la bienpensance , ministère de la vérité , la pravda ? Tu as dit que ce que tu dis est vrai donc cela en fait une vérité ?
Bonsoir Tanaka59,

Si tes facultés intellectuelles étaient un peu plus développées, tu aurais déjà bien lu mon commentaire et ensuite regardé ou écouté la conférence de Jean-Marc Jancovici « James Finance contre Docteur Carbone ». Et après avoir écouté la conférence, miracle, tu aurais répondu tout seul à ta question comme un grand garçon, et tu serais arrivé à la même conclusion que moi à savoir que ddoumeche est un diffamateur, affabulateur et mythomane. Cerise sur le gâteau, tu aurais en plus évité de publier un commentaire inutile et sans intérêt, et surtout tu aurais pu éviter de passer pour une personne qui poste un commentaire sans réfléchir.
3  1 
Avatar de FatAgnus
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/04/2021 à 18:00
Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message

Ton "Jean-Marc Jancovici" utilise , l'ironie, l'humour, la caricature, le comique .
Ce n'est pas mon « Jean-Marc Jancovici ». Mais effectivement, Jean-Marc Jancovici utilise, entre autre, l'ironie, l'humour, la caricature et le comique dans ses conférences. Qualités dont tu sembles dépourvu.

Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message

Il pointe surtout le fait qu'on ne peut pas avoir une "utopie" ... Qu'on est dans le monde réel. En somme quoi qu'on face il y aura toujours de la pollution.
Je ne vois pas ce que tes propos ont quelque chose à voir avec mon commentaire précédent ? Tu es le roi du hors-sujet. N'importe quelle personne dotée de plus de deux neurones sait que toute activité humaine pollue, mais toi tu découvres ce fait aujourd'hui. Ce que tu oublies de dire c'est qu'on peut réduire sa pollution et aussi choisir certaines pollutions par rapport à d'autre. Mais bon rien à voir avec mes commentaires précédents.

Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message

Désolé pour toit si dans ton égo , tu est blessé, ou te sent rejeté et j'en passe , car ta vision de l'écologie est botté en touche par des personnes plus terre à terre que toi.
Je ne vois pas en quoi je serai blessé ? Par ta bêtise peut-être ? Ta bêtise ne me blesse pas, rassure-toi, tout au plus elle m'amuse et me fait sourire. Tu parles de ma vision de l'écologie ? Quelle ma vision, en quoi est-elle bottée en touche par des personnes plus terre à terre que moi ? On ne le saura pas, encore un des nombreux commentaires inutiles de tanaka59 qui écrit pour rien dire.

Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message

Je vais être cru FatAgnus, les réflexions sur une certaine vision "bobo-écolo" de l'écologie, vu par , pour et pensé par des urbains privilégié , cela commence a bien emmerder les classes populaires et précaires. Mépriser ces populations, par de décisions X ou Y, mettre devant le fait accompli , en difficulté, en faisant fit de négliger les difficultés socio-économiques. Bien à un moment les instigateurs se prennent un retour de boomerange dans la tronche, qui fait très mal.
Mon Dieu que tu es cru je ne vais pas en dormir de la nuit. C'est surtout ta crasse intellectuelle qui est choquante. Je te parle de propos mensongers de ddoumeche et toi tu me réponds sur ma vision de l'écologie est bottée en touche, que j'ai des réflexions « bobo-écolo », que je suis un urbain privilégié, etc. Aucun rapport avec mes commentaires précédent, totalement hors-sujet, on pourrait croire que tu réponds à autre commentaire, tellement tu es hors-sujet. Incroyable. Je pense que le boomerang c'est toi qui te l'ai reçu, et en plein sur le crâne, car pour publier des commentaires si stupides et surtout sans aucun rapport avec le sujet traité, je ne vois que cette explication.

Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message

Essayer de de formater le discours et la pensée des plus jeunes, oui c'est une forme " police de la pensée ".
Pour résumé, je dénonce un mensonge éhonté de ddoumeche dans mes commentaires et toi tu comprends que je veux formater la pensée des plus jeunes... C'est pas un boomerang que tu t'es pris sur le crâne, mais une centaine de boomerangs.
3  1 
Avatar de Astraya
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 06/04/2021 à 21:44
Citation Envoyé par L33tige Voir le message
Ya tellement de facteurs différents que ça veut rien dire, les programmes faits en C et python sont pas les mêmes, donc les gains sont pas forcément significatif, pareil pour le temps de dev, ça pollue un gars qui mets 5 jh au lieu d'un à faire la même chose. Bref c'est comme comparer des poires avec des tomates.
Donc si je me met au Python au boulot je peux bosser que 1 jour sur 5?? Mince... Bas je vais laisser tomber le c++ alors :p
1  0 
Avatar de walfrat
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/04/2021 à 9:15
Aussi j'ai l'impression que malheureusement nous n'avons pas eu de rupture technologique qui va dans le sens de l'écologie.

On pourrait parler du Cloud où comme on paye tout à l'unité il faut optimiser.
Dans les faits cependant les plus gros coûts sont dans la RAM. Donc faire tourner plus de CPU ou d'I/O pour mettre moins en ram est ce qui ce passe aujourd'hui, pas sur que ça aille dans le sens de l'écologie.

On peut aussi discuter des communications cryptés pour protéger la vie privée, ça pèse aussi.

Évidemment tout ça n'est rien par rapport au streaming. Car peu importe qu'il soit coder en C ou Python, ta vidéo 4K qui vient des US, elle bouffe un max d'électricité.

Bref a moins d'encourager les gens a moins utiliser internet, la seule chose qu'on peut faire en ce moment, est de faire en sorte que la croissance des usages ne correspondent pas exactement à la croissance de la consommation en électricité.
1  0 
Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 07/04/2021 à 15:29
Citation Envoyé par walfrat Voir le message
Aussi j'ai l'impression que malheureusement nous n'avons pas eu de rupture technologique qui va dans le sens de l'écologie.

On pourrait parler du Cloud où comme on paye tout à l'unité il faut optimiser.
Dans les faits cependant les plus gros coûts sont dans la RAM. Donc faire tourner plus de CPU ou d'I/O pour mettre moins en ram est ce qui ce passe aujourd'hui, pas sur que ça aille dans le sens de l'écologie.

On peut aussi discuter des communications cryptés pour protéger la vie privée, ça pèse aussi.

Évidemment tout ça n'est rien par rapport au streaming. Car peu importe qu'il soit coder en C ou Python, ta vidéo 4K qui vient des US, elle bouffe un max d'électricité.

Bref a moins d'encourager les gens a moins utiliser internet, la seule chose qu'on peut faire en ce moment, est de faire en sorte que la croissance des usages ne correspondent pas exactement à la croissance de la consommation en électricité.
Oui, tout à fait.

On peut même ajouter à la liste les pubs, le traçage et la télémétrie, l'arrivée du streaming pour les jeux vidéo en plus de celui pour la VOD, les cryto-monnaies et les blockchains, les appareils qui ne peuvent pas être réparés ou les OS/applications qui nécessitent toujours les appareils les plus neufs.

Tout ça a une empreinte non-négligeable, et pas seulement le cloud en soi
1  0 
Avatar de mh-cbon
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/04/2021 à 13:57
le montant de l’amende peut être porté, de manière proportionnée aux avantages tirés du délit, à 80 % des dépenses engagées pour la réalisation de la publicité ou de la pratique constituant ce délit.
Je ne sais pas déterminer si dans les faits c'est dissuasif. Déjà y'a une liberté du juge, donc c'est pas automatique, ensuite, `80 % des dépenses engagées pour la réalisation de la publicité` d'une pub télé à 60K, c'est pas très violent au regard des prix de diffusion https://tvmag.lefigaro.fr/le-scan-te...television.php

c'est pas clair... de toute façons la pub, si on se souciait de l'environnemet, on l'interdirait en cela que c'est un effet excitant de l'acte de consommation qui nécessite énergie et dépense de budget carbone pour s'accomplir....
1  0 
Avatar de tanaka59
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 08/04/2021 à 21:28
Bonsoir,

France : des députés votent un amendement qui vient définir et sanctionner le greenwashing

Que pensez-vous de cet amendement ?
C'est de la poudre aux yeux ... Pour preuve, travaillant dans le secteur industriel des produits d'entretien je constate plusieurs choses .

Le Round Up c'est le mal (non en fait le pal) pour tous. Donc on interdit le Round Up .

Savez vous quelles sont les alternatives au Round Up ?

Le vinaigre blanc sur les mauvaises herbes ... Le problème utilisé à grande échelle, celui ci salinise les sols ... L’effet est encore pire car on stérilise et rend incultivable la terre ... Qui s’assèche ! Comme dans le désert de Moyave , c'est sec et arride sur le long terme. Comme en hiver ceux qui réclament qu'on déneige ou dégivre les routes ... On fout de la saumure, c'est encore plus pollution que le sel ou le sable.

L'autre solution consiste à ne rien faire et à laisser proliférer les mauvaises herbes ... Grave erreur, on vient de s'apercevoir que l'Ambroisie prolifère ...

Il n'est venu à personne lors de l'interdiction du Round Up d'investir en R&D pour proposer des alternatives ?

Les exemples de Greenwashing comme la production de stevia , d'aspartame, d'hydrogène par électrolyse, d'éthanol à partir de canne à sucre , désaler l'eau de mer ... Sont des process on ne peut plus polluant vendant une "énergie verte" ...

Que pensez-vous des différentes initiatives lancées par les entreprises technologies ou les grands noms de l'industrie en faveur de l'écologie ?
C'est de la comm ... A moins de vouloir la décroissance, et de courir à la récession , en mettant plein de monde au chômage ?

Selon vous, quelles métriques pourrait-on utiliser pour déterminer si une entreprise procède à l'écoblanchiment ?
Est ce que l'alternative est réellement moins polluante ...

Pour le secteur de la tech, cela veut donc dire mettre en place des process de suppression de la data (fichier, donnée, vidéo, son, ...) obsolète. Pour cela définir un seuil de péremption , en jour, semaine , mois, année ... Jusque dans les années 1990 on se souciait peut des archives papiers. Avec l’avènement du numérique on numérise tout cela.

Maintenant les loisirs se déplacent vers des biens immatériels ... Le problème est que le commun des mortels pense que cela ne prend pas de place et ne consomme rien ! C'est faux !

On est plus au temps ou l'on transmettait, le jouet de génération de père en fils. Maintenant la moindre musique ou vidéo ou jeu vidéo , allez hop on télécharge. L'impact énergétique de ce système immatériel, est peut être encore plus polluant , que les objets qui trainent 30 ou 40 dans un grenier.

Tôt ou tard devra se poser la question du rationnement de ce qu'on consomme. Ne pas tomber dans la non consommation. Tomber dans la consommation réfléchie et mesurée .
1  0