IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Jeff Bezos va consacrer un milliard de dollars de sa fortune par an à la lutte contre les changements climatiques
Via la Bezos Earth Fund

Le , par Stéphane le calme

63PARTAGES

4  0 
En février 2020, Jeff Bezos avait annoncé sur son compte Instagram qu’il consacrerait 10 milliards de dollars de sa fortune personnelle à la lutte contre les changements climatiques. Quelques mois plus tard, en août 2020, des documents rendus publics ont montré que Jeff Bezos a créé une société à responsabilité limitée du nom de Fellowship Ventures au sein de laquelle il a injecté un capital de 10 milliards de dollars ; il s'agissait de l’une des premières actions de son plan d’action Bezos Earth Fund.

Depuis qu'il a annoncé le Bezos Earth Fund l'année dernière, le fondateur d'Amazon a donné peu de détails sur la manière exacte dont l'argent serait distribué, et cette ambiguïté a troublé certaines voix du secteur à but non lucratif qui souhaitent voir plus de transparence lorsqu'il y a de gros dons. Désormais, le fondateur d'Amazon offre plus d'informations sur le leadership, la structure et le calendrier du Bezos Earth Fund, expliquant par exemple qu'il lui accordera environ 1 milliard de dollars par an durant la prochaine décennie.

Toutes ces décisions sont importantes, car le Earth Fund est censé être de loin le plus grand acteur de la philanthropie climatique. Les décisions de Bezos se répercuteront sur le secteur climatique, en partie à cause de l’ampleur de l’effort et en partie à cause du profil de Bezos. La façon dont Bezos, qui est à nouveau l'homme le plus riche du monde selon l'index des milliardaires de Bloomberg, exécute son plus grand engagement caritatif à ce jour sera étroitement surveillée dans la prochaine phase de la vie de Bezos après sa démission en tant que PDG d'Amazon cette année.

Bezos a déclaré mardi qu'Andrew Steer, qui pendant huit ans a été à la tête du World Resources Institute (WRI), sera le premier PDG du Bezos Earth Fund. En novembre, Bezos et sa compagne, Lauren Sanchez, ont accordé 100 millions de dollars au World Resources Institute dans le cadre de la première vague de subventions; en mars, Bezos avait demandé au PDG de WRI de diriger sa propre organisation.


Andrew Steer s'est exclamé en ces termes sur Twitter :

« Ce fut le privilège de toute une vie de diriger World Resources au cours des 8 dernières années. La passion et le dévouement de notre équipe mondiale sont inspirants. Ensemble, nous avons changé le discours sur le développement durable et nous nous sommes efforcés de créer un avenir meilleur pour les personnes et la planète. Je suis profondément honoré d'avoir été invité par Jeff Bezos à devenir le premier président et chef de la direction du Earth Fund de 10 milliards de dollars. Il abordera le climat, la nature et la justice environnementale. L'objectif de Jeff est de le dépenser d'ici 2030, date à laquelle les ODD doivent être atteints.

« Pendant mon temps, World Resources, nous avons aidé à changer l'état d'esprit de celui des "coûts et compromis" à celui des "investissements et opportunités" et montré que le changement radical des systèmes est possible et peut apporter une économie plus forte, une société plus juste et un meilleur avenir.

« Earth Fund investira dans les scientifiques, les ONG, les militants et le secteur privé pour aider à stimuler les nouvelles technologies, les investissements, le changement de politique et les comportements. Nous mettrons l'accent sur la justice sociale, car le changement climatique nuit de manière disproportionnée aux communautés pauvres et marginalisées ».

Le fait que Earth Fund « investisse » dans le « secteur privé » a suggéré, selon les experts, qu'au moins une partie de la structure du Fonds Bezos Earth se ferait par l'intermédiaire d'une société à responsabilité limitée, car il est difficile pour d'autres véhicules philanthropiques tels que les fondations privées de faire des investissements majeurs dans des entreprises à but lucratif. La structure précise est importante, car une LLC, tout en permettant plus facilement des investissements à but lucratif, n'est pas tenue de déposer des documents fiscaux accessibles au public.

Bezos Earth Fund a déjà été lié à une LLC appelée Fellowship Ventures. Les collaborateurs de Bezos ont depuis le début refusé de partager des informations sur la configuration légale du Earth Fund.

Contrairement aux fondations, les SARL ne sont pas non plus tenues de débourser une somme d'argent à intervalle régulier. Mais Bezos a également apporté des éclaircissements sur cet aspect mardi: « l'objectif » de l'engagement de 10 milliards de dollars de Bezos, a déclaré Steer, serait de le « dépenser » d'ici 2030, ce qui signifie que le fondateur d'Amazon attribuerait environ 1 milliard de dollars par an (après quoi, il pourrait vraisemblablement mettre plus d'argent sur la table). Bezos n'avait auparavant partagé aucune information sur la rapidité avec laquelle il prévoyait de distribuer ces 10 milliards de dollars, bien qu'il ait précisé qu'il ne s'agissait que de 10 milliards de dollars « pour commencer ».

Un milliard de dollars par an augmenterait considérablement l'engagement des philanthropes américains : en 2019, selon la ClimateWorks Foundation, « le financement philanthropique pour l'atténuation du changement climatique était de 5 à 9 milliards de dollars sur 730 milliards de dollars de dons philanthropiques totaux. Alors que le financement des fondations pour l'atténuation du changement climatique a presque doublé depuis 2015, moins de 2% du total des dons – entre particuliers et fondations – reste orienté vers l'atténuation du changement climatique ».

Compte tenu des enjeux de la crise climatique, Bezos peut penser qu'il doit agir rapidement : Steer a qualifié les 10 prochaines années de « décennie décisive ». Notons que plusieurs entreprises se lancent dans le greenwashing, profitant de l'effet tendance de la lutte contre les changements climatiques. Le greenwashing désigne un procédé de marketing ou de relations publiques utilisé par une organisation dans le but de se donner une image de responsabilité écologique trompeuse. La plupart du temps, les dépenses consenties concernent davantage la publicité que de réelles actions en faveur de l'environnement et du développement durable.

Source : Jeff Bezos, ClimateWorks Foundation

Et vous ?

Quelle lecture en faites-vous ?

Voir aussi :

Elon Musk finance la fondation X PRIZE à hauteur de 100 Ms $ pour lutter contre les changements climatiques. Le concours technologique de quatre ans est ouvert aux équipes du monde entier
Jeff Bezos quitte le poste de PDG d'Amazon après 27 ans, pour devenir président exécutif, Andy Jessy, directeur d'AWS, prendra la relève en tant que PDG d'Amazon au troisième trimestre cette année
Green IT : le cloud est-il vert ? Selon IDC, il pourrait empêcher l'émission d'un milliard de tonnes de CO2 d'ici 2024 et même plus si son adoption continue
Amazon va acheter la moitié de l'énergie produite par un immense parc éolien offshore aux Pays-Bas, cela s'inscrit dans les plans de l'entreprise pour atteindre zéro émission de carbone d'ici 2040

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de FatAgnus
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/03/2021 à 11:12
Le problème de Jeff Bezos est que ce milliardaire américain pense que la « technologie va nous sauver » et qu'il suffit d'investir des milliards de dollars dans des sociétés pour trouver la technologie miracle qui va régler la crise climatique.

Jeff Bezos peut investir un milliard, ou même dix milliards par an dans la lutte contre le changement climatique, ça ne servira pas à grand chose, mis à part peut-être améliorer son image médiatique. Il est fort peu probable que l'investissement de Jeff Bezos arrive à compenser les 55,8 millions de tonnes émis tous les ans par Amazon d'après les associations Attac et les Amis de la Terre ainsi que l'Union syndicale Solidaires.

Pour rappel nous avons trente ans pour diviser par trois nos émissions de gaz à effet de serre pour ne pas dépasser les 2 °C de réchauffement, c'est à dire baisser nos émissions de gaz à effet de serre de 5 % tous les ans. Baisser de 5 % tous les ans c'est un objectif très ambitieux, et la seule solution pour y arriver c'est de nous serrer la ceinture, donc adopter un modèle économique de décroissance. C'est à dire accepter de gagner moins tous les ans, dépenser moins, acheter moins d'objets, mois se déplacer. Cet objectif est bien entendu totalement opposé à notre mode de vie actuel, où nous souhaitons toujours gagner plus, dépenser plus, accumuler plus d'objets et consommer plus. Une entreprise de commerce en ligne comme Amazon qui incite à la consommation de masse ne peut malheureusement pas exister dans un objectif d'une lutte sérieuse contre la crise climatique visant les objectifs de l'Accord de Paris sur le climat.
7  0 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/03/2021 à 11:23
Citation Envoyé par fochristo Voir le message
(Désolé le smiley n'est pas passé dans le message précédent)

Perso je trouve que c'est mieux que rien, mais quand on sait que sa fortune est estimée à 190Md, 0.5% pour sauver la planète qui l'enrichit c'est pas faramineux non plus.
(t'inquiète, je ne l'ai pas mal prit ^^)

Certes, d'autant plus que si on se reporte à ce que fait par exemple la fondation Bill et Melinda Gates, on se rend bien compte qu'il y a des chances que ce ne soit pas complétement à pertes.

Si on prend en compte l'évasion/optimisation fiscale, il donne toujours moins que ce qu'il devrait payer aux US.
Par exemple, en 2018, Amazon à fait 11,2 Md de profit, le taux classique d'imposition est 21%, c'est à dire qu'amazon devait payer 2,3 Mds de dollars, ils en ont payé 128 Millions...

On me rétorquera qu'il ne faut pas mélanger la personne et l'entreprise, il n'empêche que le PDG jette des miettes pour éviter que son entreprise paye des boulangeries entières...
2  0 
Avatar de fochristo
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 12/03/2021 à 10:20
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
L'avantage avec ces montant considérables, c'est que même si 90% du montant annoncé n'est qu'enfumage marketing, il reste toujours 100 Millions par an de mis sur la table, soit entre 75 000 et 100 000 salaires d'ingénieurs US à se pencher sur le problème.
100'000'000 / 100'000 = 1'000

1'000$/an ? Pas cher les ingénieurs US
1  0 
Avatar de fochristo
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 12/03/2021 à 10:50
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
Bien vu, j'ai fait ma division dans le mauvais sens. Effectivement, payer 1000 personne est moins impressionnant, mais ça reste déjà une belle équipe ^^
(Désolé le smiley n'est pas passé dans le message précédent)

Perso je trouve que c'est mieux que rien, mais quand on sait que sa fortune est estimée à 190Md, 0.5% pour sauver la planète qui l'enrichit c'est pas faramineux non plus.
1  0 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/03/2021 à 10:10
L'avantage avec ces montant considérables, c'est que même si 90% du montant annoncé n'est qu'enfumage marketing, il reste toujours 100 Millions par an de mis sur la table, soit entre 750 et 1000 salaires d'ingénieurs US à se pencher sur le problème.
0  0 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/03/2021 à 10:37
Citation Envoyé par fochristo Voir le message
100'000'000 / 100'000 = 1'000

1'000$/an ? Pas cher les ingénieurs US
Bien vu, j'ai fait ma division dans le mauvais sens. Effectivement, payer 1000 personne est moins impressionnant, mais ça reste déjà une belle équipe ^^
0  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/03/2021 à 15:46
Citation Envoyé par Sodium Voir le message

La production d'énergie est encore majoritairement issue de combustibles fossiles dans le monde. La meilleure solution actuelle est le nucléaire, d'autant plus que les réacteurs de nouvelle génération utilisent mieux les matières radioactives. Un réacteur nucléaire est très concentré donc nécessite beaucoup moins de matériaux que de l'éolien, et contrairement à ce qu'on veut nous faire croire il n'y a pas de date de péremption fixe d'une centrale, tant que la cuve tient tout le reste peut être remplacé. La fermeture de fessenheim est une mesure purement populiste.

La perte de chaleur des bâtiments anciens est un gros soucis, il faudrait rénover les habitations en place. On aurait pu le faire avec l'argent investi dans les parcs éoliens... mais on a préféré faire des parc éoliens.

La production de viande est un poste d'émission énorme, il faudrait que les gens acceptent de manger moins de viande. Manger de la viande tous les jours est de toute façon très mauvais pour l'équilibre alimentaire.

Le développement de la construction en bois permettrait d'économiser du béton qui est lui aussi un gros générateur d'émissions.
Puisqu'il y a détartrage de topic, corrigeons quelques préjugés :

* la seule chose que va provoquer cet engouement récent pour le nucléaire, qui ne se concrétisera que dans 10-15 ans, sera quelques catastrophes supplémentaires, et une prolifération dans les pays en développement, prolifération qui semble presque inéluctable et dont l'Iran est n-ième avatar. L'avenir nous le dira. Mais cette énergie ne réduira en rien les émissions de GES et ne préviendra jamais les canicules ou les chutes de neige, pas plus hier que demain.

* non, la production de viande n'est pas plus un poste d'émission énorme qu'avant puisque le bétail domestique a remplacé les aurochs et les bisons, ruminants sauvages. Pour ceux qui croient en l'action homéopathique du méthane (0,00019% de l'atmosphère) sur le climat, précisons que ce gaz émis entre autres par les ruminants se dégrade en quelques années, raison pour laquelle sa teneur est si faible.
Et non, ni les vaches ni les cochons ne consomment une quantité d'eau astronomique par kg de viande, égale ou suppérieure à celle d'un éléphant dont la longévité atteint 70 ans : on inclut simplement dans les calculs l'eau verte, c'est à dire l'eau de pluie tombant dans les prairies où paissent les troupeaux, qui représente 95% de l'eau "consommée". Encore une embrouille comptable dont nous avons l'habitude.
Oui, les nutrionistes recommandent de ne pas manger de la viande tous les jours et non, il ne faut pas importer du boeuf brésilien (ou autre) en quantité.

* on isole les batiments depuis plus de 30 ans, mais l'isolation ne compense pas la hausse de la consommation. La maison en bois a certainement un avenir, encore faudrait-il que les constructeurs cessent d'utiliser des colles industrielles cancérigènes rendant ces habitations inhabitable (cas vécu).

Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
L'avantage avec ces montant considérables, c'est que même si 90% du montant annoncé n'est qu'enfumage marketing, il reste toujours 100 Millions par an de mis sur la table, soit entre 750 et 1000 salaires d'ingénieurs US à se pencher sur le problème.
Les sommes données par Jeff n'iront heureusement pas à des ingénieurs, mais à des organismes de conservation de la nature.
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/03/2021 à 16:13
Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
Jeff Bezos peut investir un milliard, ou même dix milliards par an dans la lutte contre le changement climatique, ça ne servira pas à grand chose, mis à part peut-être améliorer son image médiatique.
On ne peut pas le savoir avec certitude, peut-être qu'à force d'injecter des milliards et des milliards dans les énergies "vertes" et ce genre de choses, des technologie efficace vont apparaitre.
Il n'y a aucune garantie, mais on ne sait jamais… Des miracles peuvent avoir lieu
Comme énergie propre il y a la fusion nucléaire qui arrivera probablement un jour.

Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
nous serrer la ceinture, donc adopter un modèle économique de décroissance. C'est à dire accepter de gagner moins tous les ans, dépenser moins, acheter moins d'objets, mois se déplacer.
Perso je ne peux pas gagner moins, c'est déjà scandaleux d'avoir un salaire si faible à mon poste.
Une fois que t'as payé toutes les taxes il ne te reste plus rien. Vivement le retour des grands mouvements sociaux, où tout le monde se rassemble, comme avec les gilets jaunes.

À cause de la crise économique, le chômage va exploser et nos niveaux de vies vont diminuer sans qu'on ne le veuille.

Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
Cet objectif est bien entendu totalement opposé à notre mode de vie actuel, où nous souhaitons toujours gagner plus, dépenser plus, accumuler plus d'objets et consommer plus.
C'est le capitalisme qui fonctionne comme ça.
Il faut de la croissance pour payer les services publics, les retraites, etc.
Comme la croissance vient de la consommation, il faut consommer à fond.
0  1