Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les actionnaires et des milliers d'employés d'Amazon tentent de convaincre la société d'abandonner les combustibles fossiles
Mais en vain

Le , par Bill Fassinou

270PARTAGES

3  0 
La plupart des grandes entreprises de technologie sont de grands émetteurs de gaz à effet de serre dans le monde. Alors que les effets du réchauffement climatique deviennent plus importants chaque jour, il devient également impératif de trouver des solutions pour contrer le danger. L’une des solutions, le plus souvent citées, est la réduction voire l’abandon des sources d’énergie et combustibles fossiles pour adopter uniquement les énergies renouvelables. Certaines sociétés ont démontré leurs accords à observer la règle afin de contribuer à réduire les effets du réchauffement climatique dans le monde, mais d’autres comme Amazon ne semble pas prête à changer de cap, alors que la menace est belle et bien réelle.

Selon CBS News, lors de la réunion annuelle des actionnaires d’Amazon Inc. cette semaine, plusieurs de ses employés ont encore échoué à nouveau à convaincre la société de couper les ponts avec les énergies fossiles et à se tourner vers celles renouvelables. Les actionnaires d'Amazon ont rejeté ce mercredi une proposition des employés de la société qui obligerait le détaillant en ligne à révéler ses plans pour réduire l'utilisation de combustibles fossiles et sa stratégie pour faire face à l'impact croissant du réchauffement climatique dans le monde et sur ses propres opérations.

En effet, un nombre important d’employés (plus de 7000) de la société se sont réunis au sein d’un groupe qu’ils appellent Amazon employees for Climate Justice (AMZNClimate). Leur objectif est de pousser la société à réduire considérablement son émission de gaz à effet de serre pour ainsi contribuer à limiter les dégâts du réchauffement climatique sur l’homme et son environnement. Dans une lettre ouverte adressée à la direction de la société, ces employés ont demandé à l’entreprise d’adopter un plan de grande envergure sur le sujet. « Il est temps que Jeff Bezos et le conseil d’administration d’Amazon nous écoutent », ont-ils déclaré, en précisant que le plan d’action devrait être « à la hauteur de l’échelle et de l’urgence de la crise climatique ».


« Il est inacceptable qu'une des sociétés les plus riches du monde continue à prendre des demi-mesures, car les conséquences de ses émissions de gaz à effet de serre mettent en péril tant de vies de pauvres dans le monde », a déclaré Rajit Ifthikar, un employé d'Amazon qui avait milité pour l'initiative sur le changement climatique, aux journalistes après la réunion. De plus, rapporte CBS News, bien qu'Amazon soit la cinquième société en importance aux États-Unis, avec un chiffre d'affaires de 233 milliards de dollars l'an dernier, elle n'a pas révélé grand-chose de ses émissions de gaz à effet de serre.

Cependant, la proposition n’est pas passée puisque les actionnaires de la société ne l'ont pas votée. Lors de la réunion des actionnaires de ce mercredi, les employés et certains actionnaires ont poussé sans succès leur résolution demandant à la société de révéler son empreinte carbone et de réduire son utilisation de combustibles fossiles. Ils estiment que la deuxième société la plus précieuse de Wall Street, avec une capitalisation boursière supérieure à 1 000 milliards de dollars et qui a bouleversé les industries au cours des deux dernières décennies, devrait avoir un plan pour ce qu'ils considèrent comme le problème le plus urgent au monde.

Il a été également rapporté que sur plusieurs années, l’entreprise n’a pas partagé les chiffres montrant son impact sur le climat, une situation qui, à en croire CBS News, indigne plusieurs des employés de la firme qui se sentent coupables de participer à cela. « Je travaille avec des avions depuis 2013 et j'ai ressenti beaucoup de culpabilité pour mon association personnelle avec les émissions de carbone », a déclaré Rebecca Sheppard, un employé. Amazon a-t-il peur du changement ? On ne saurait le dire très exactement la société devra faire face à d'innombrables défis. « Si la société devait complètement décarboniser, elle ferait face à des défis et elle nécessiterait un horizon pluriannuel », a déclaré à CBS News RJ Hottovy, analyste chez Morningstar.

C’est l’une des raisons pour lesquelles les signataires de la lettre adressée à la direction de la société disent qu’Amazon devrait commencer à élaborer un plan maintenant. Les retards risquent de rendre encore plus coûteuse la transition éventuelle, ont-ils fait remarquer. Dans le même temps, l’Institutional Shareholder Services a déclaré qu'Amazon est en retard sur ses pairs pour ne pas divulguer publiquement son empreinte carbone et pour ne pas se fixer d'objectifs basés sur la science et limités dans le temps pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Ils recommandent donc aux actionnaires d’approuver la résolution des employés. De plus, les partisans de la proposition, à laquelle Amazon s’est opposée, affirment que le changement climatique affecte déjà les activités de la société.

Amazon serait donc très en retard sur ses concurrents en termes d’adoption des sources d’énergie renouvelable. D’après le CBS News, Microsoft, Alphabet et Apple ont annoncé que leurs objectifs étaient de devenir totalement neutres en carbone, mais Amazon ne le fait pas. Selon CDP Worldwid, le service postal UPS et la compagnie aérienne FedEx émettent chaque année environ 13 millions de tonnes de dioxyde de carbone. Les émissions d'Amazon sont inconnues alors que ses différentes infrastructures peuvent être parmi les plus grands générateurs de CO2.

Selon le média CBS News, cela est particulièrement troublant, car les principaux facteurs de la rentabilité future d'Amazon sont tous à forte intensité de carbone. Cela inclut l'introduction récente de l'expédition d'un jour pour les membres Prime et la croissance d'AWS, qui dépend des vastes centres de données de l'entreprise. AWS est clairement l’un des secteurs de l’activité à la croissance la plus rapide, et la publicité est un facteur important, a fait remarquer Hottovy. Ces deux segments dépendent fortement de centres de données dédiés, un marché sur lequel Amazon dominerait.

Les critiques ont souligné que, pour une entreprise connue pour son engagement en matière de rapidité, Amazon a pris un temps inhabituellement long pour reconnaître son impact sur le climat. « Aucun des risques et des coûts de transition ne peut être amélioré pour Amazon en retardant l'action », a déclaré Emily Cunningham, l'un des 16 employés ayant présenté la résolution, sur Twitter. « Il n'y a pas d'argument commercial en faveur du retard, si nous supposons qu'Amazon va devoir changer, et ce sera le cas, retarder ne fait qu'augmenter les risques, les coûts et la vulnérabilité », a-t-elle poursuivi.

Source : CBS News

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Les actionnaires d'Amazon rejettent l'interdiction de la reconnaissance faciale, alors que le Congrès s'inquiète de son impact sur les droits civils

Amazon : Jeff Bezos obtient enfin le domaine « .amazon » après sept années d'attente, malgré la protestation des pays d'Amazonie

Facebook s'engage à alimenter ses opérations mondiales avec de l'énergie 100 % verte d'ici 2020, et à réduire ses émissions de GES de 75 %

Samsung s'engage à devenir une entreprise plus verte d'ici 2020 en utilisant 100 % d'énergies renouvelables dans ses infrastructures

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de FatAgnus
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 24/05/2019 à 10:42
Microsoft, Alphabet et Apple totalement neutre en carbone ? C'est juste de l'enfumage.

Pour commencer, la fabrication d'un ordinateur et d'un serveur émet vingt-quatre fois plus de CO2 lors de sa fabrication que lors de son utilisation. Les ordinateurs et serveurs sont fabriqués en Chine où l’électricité est produite à partir du charbon. La fabrication et le transport d'un ordinateur émet près d’une tonne (940 kg) de gaz à effet de serre ! Durant l'année 2018 Apple a vendu 18 millions de Macintosh et 220,4 millions d'iPhone, ça fait beaucoup de CO2 pour pour société qui veut de devenir totalement neutre en carbone !

Microsoft possède plus d'un million de serveurs dans le monde et Google 900 000 serveurs, je vous laisse calculer la quantité de CO2 nécessaire à la fabrication et au transport des ces serveurs ! Sans compter que ces serveurs doivent être changés régulièrement. J'ignore la fréquence de remplacement, mais certainement tous les trois à six ans, et le nombre de serveurs augmente tous les jours !

En ce qui concerne l'alimentation en électricité des ces serveurs, si Google, Microsoft et Apple utilisent l'énergie solaire ou éolienne pour alimenter leurs serveurs, il faut savoir que ces énergies sont non pilotables, donc à moins que les serveurs de Microsoft, Google et Apple ne fonctionnent que lorsqu'il y a du soleil ou du vent, il faut stocker l'électricité avec des batteries. Ce qui suppose une importante industrie métallurgique et chimique, et par ailleurs demande beaucoup d’énergie donc du CO2, puisque tout est fabriqué en Chine où l'électricité est produite à partir du charbon ! À cela il faut ajouter la fabrication, le transport des panneaux solaires photovoltaïques ou des éoliennes. Enfin ces équipements ne sont pas éternels et doivent être changés.

Donc Microsoft, Alphabet et Apple ont pour objectifs de devenir totalement neutres en carbone ? C'est juste de la communication pour donner une bonne image des ses sociétés qui sont certainement des sociétés qui contribuent le plus au changement climatique.

Pour Amazon, c'est encore pire, puisque le métier d'Amazon est aussi de vendre des biens de consommation, donc entre la fabrication et le transport des ses objets dans tous ses entrepôts dans le monde et la livraison au consommateur final, la quantité de CO2 émise par Amazon doit être tout simplement gigantesque. Enfin cerise sur le gâteau, Amazon détruit tous les ans et dans le monde trois cent millions de produits neufs qui pourraient être vendus. Une grosse quantité de CO2 dépensé pour fabriquer et transporter des biens de consommation qui seront détruits dans leurs emballages d'origines !
3  0 
Avatar de Madmac
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/05/2019 à 15:55
Et de plus en plus d'entreprises quitte la Californie. On se demande pourquoi.
0  0